Connectez-vous à nous

Frédéric Majeur emballé par l’excellent début de saison des Pirates

Baseball

Frédéric Majeur emballé par l’excellent début de saison des Pirates

L’entraîneur des Pirates Chevrolet 440 de Laval, Frédéric Majeur, s’est réjoui de l’excellent début de saison de ses protégés au sein de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ). 

Commentaires

«L’an dernier, les Pirates avaient terminé au dernier rang, précise-t-il. Il faut quand même se garder une petite gêne concernant nos succès. Nous visons toujours une place dans les séries éliminatoires et voulons causer des surprises.»

Au moment d’écrire ces lignes (1<+>er<+> juin), les Pirates montraient une fiche positive de six victoires et seulement trois revers. Ils ont notamment savouré trois triomphes à leurs trois dernières sorties, prenant la mesure de Gatineau (23 mai), Montréal (25 mai) et Repentigny (30 mai).

Frédéric Majeur aime beaucoup la chimie d’équipe, le mélange de vétérans et recrues de sa troupe. Mais, ce qu’il préfère plus que tout, c’est le caractère que démontre ses protégés à chaque match.

«Les belles batailles anticipées entre certains joueurs se sont produites, ajoute-t-il. Ils me forcent la main à les utiliser. Ça me rend la tâche difficile, mais combien agréable.»

Bâton en feu

Si les débuts de saison dans la LBJÉQ favorisent les lanceurs au détriment des frappeurs, les Lavallois n’ont pas été très timides depuis le début de la campagne au bâton. Olivier Mayrand et Fred Achard-Groleau, qui s’avèrent d’agréables surprises, sont les bougies d’allumage.

Majeur était très heureux d’avoir été témoin pour la première fois de sa carrière d’entraîneur d’un carrousel de la part d’un joueur. Mathieu Charlebois a réussi l’exploit en frappant un simple, un double, deux triples et un circuit, le 30 mai. Il a produit quatre points dans la victoire de 16 à 5 des Pirates sur Repentigny. «C’est un événement très spécial», insiste Majeur.

Cienfuegos quitte

Au monticule, les Pirates devront se passer du lanceur numéro un Miguel Cienfuegos pour un bon bout de temps. Ce dernier a rejoint une équipe ontarienne dans la <@Ri>Great Lakes Summer Collegiate League<@$p>. «Il s’agit d’une belle vitrine pour Miguel, souligne le mentor. Il pourrait se faire remarquer par une équipe du baseball majeur.»

S’il échoue dans sa tentative de percer un circuit aux États-Unis, Miguel pourrait être de retour dans le dernier droit de la saison des Pirates et pour de possibles séries éliminatoires.

L’entraîneur Frédéric Majeur s’est dit satisfait du travail de ses artilleurs, notamment Hector Romero. «Il a connu trois bons départs. Nous aurons besoin de son brio en l’absence de Miguel. Samuel Poliquin, qui revient de Kansas, aux États-Unis, s’avère notre releveur par excellence de fin de rencontre.»

«L’an dernier, les Pirates avaient terminé au dernier rang, précise-t-il. Il faut quand même se garder une petite gêne concernant nos succès. Nous visons toujours une place dans les séries éliminatoires et voulons causer des surprises.»

Au moment d’écrire ces lignes (1<+>er<+> juin), les Pirates montraient une fiche positive de six victoires et seulement trois revers. Ils ont notamment savouré trois triomphes à leurs trois dernières sorties, prenant la mesure de Gatineau (23 mai), Montréal (25 mai) et Repentigny (30 mai).

Frédéric Majeur aime beaucoup la chimie d’équipe, le mélange de vétérans et recrues de sa troupe. Mais, ce qu’il préfère plus que tout, c’est le caractère que démontre ses protégés à chaque match.

«Les belles batailles anticipées entre certains joueurs se sont produites, ajoute-t-il. Ils me forcent la main à les utiliser. Ça me rend la tâche difficile, mais combien agréable.»

Bâton en feu

Si les débuts de saison dans la LBJÉQ favorisent les lanceurs au détriment des frappeurs, les Lavallois n’ont pas été très timides depuis le début de la campagne au bâton. Olivier Mayrand et Fred Achard-Groleau, qui s’avèrent d’agréables surprises, sont les bougies d’allumage.

Majeur était très heureux d’avoir été témoin pour la première fois de sa carrière d’entraîneur d’un carrousel de la part d’un joueur. Mathieu Charlebois a réussi l’exploit en frappant un simple, un double, deux triples et un circuit, le 30 mai. Il a produit quatre points dans la victoire de 16 à 5 des Pirates sur Repentigny. «C’est un événement très spécial», insiste Majeur.

Cienfuegos quitte

Au monticule, les Pirates devront se passer du lanceur numéro un Miguel Cienfuegos pour un bon bout de temps. Ce dernier a rejoint une équipe ontarienne dans la <@Ri>Great Lakes Summer Collegiate League<@$p>. «Il s’agit d’une belle vitrine pour Miguel, souligne le mentor. Il pourrait se faire remarquer par une équipe du baseball majeur.»

S’il échoue dans sa tentative de percer un circuit aux États-Unis, Miguel pourrait être de retour dans le dernier droit de la saison des Pirates et pour de possibles séries éliminatoires.

L’entraîneur Frédéric Majeur s’est dit satisfait du travail de ses artilleurs, notamment Hector Romero. «Il a connu trois bons départs. Nous aurons besoin de son brio en l’absence de Miguel. Samuel Poliquin, qui revient de Kansas, aux États-Unis, s’avère notre releveur par excellence de fin de rencontre.»

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Baseball

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page