Connectez-vous à nous

Les policiers municipaux veulent un financement équitable

lidl opening times today

Actualités

Les policiers municipaux veulent un financement équitable

Réunis ce week-end à Laval, les membres de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) ont dénoncé ce qui représente selon eux une injustice perdurant depuis 20 ans dans le financement des services policiers dans la Belle Province.

Dans son communiqué, la FPMQ indique demander à la ministre Geneviève Guilbault de profiter de la réflexion entourant le dépôt du Livre vert pour mettre fin à l’iniquité en complétant le travail entamé en matière de financement des services policiers.

Alors que le surplus budgétaire du Québec atteindra vraisemblablement 8 milliards lors du prochain budget, la Fédération demande au gouvernement d’offrir la même subvention à toutes les villes, peu importe le type de desserte policière.

Cette mesure coûterait 788 M$ et toucherait les deux tiers de la population québécoise.

Notons qu’actuellement, les villes ayant leur corps policier municipal ne reçoivent pas de subvention du ministère de la Sécurité publique (MSP), alors que les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ) en reçoivent une qui représente 47 % de leur facture.

Pour 2019, la subvention totale du gouvernement s’élève à 300 M$ et la ministre Guilbault a promis d’ajouter 75 M$ supplémentaire pour 2020, ce qui portera la subvention à 50 % de la facture totale.

«La priorité du ministère de la Sécurité publique (MSP) doit être l’équité entre les municipalités et pas d’accentuer l’injustice», affirme la FPMQ dans sa sortie publique.

Coût de la SQ

Développant plus loin son argument, l’organisme policier soutient que le coût réel d’une desserte par la SQ est plus élevé que le coût d’un corps policier municipal.

Ainsi, une desserte par la SQ coûterait près de 8 M$ supplémentaire à la ville de St-Jean -sur-Richelieu, faisant passer le coût réel à 31 M$.

Ainsi, une desserte par la SQ coûterait près de 8 M$ supplémentaire à la ville de St-Jean -sur-Richelieu, faisant passer le coût réel à 31 M$.

À Mont-Tremblant, le coût de la desserte policière passerait d’environ 8 M$ à près de 11,5 M$.

En faisant passer leur desserte à la SQ, ces villes feraient payer la moitié de la facture par l’ensemble des contribuables du Québec, ce qui permettrait de diminuer celle payée par leurs résidents et résidentes.

Puisque la subvention s’élève à 47 % du montant total, il est beaucoup moins coûteux de subventionner directement les corps policiers municipaux, car ils sont moins dispendieux, avance la FPMQ.

Il est tout à fait injuste que Drummondville ait eu droit à 75 M$ en subvention au cours des 10 dernières années, mais qu’une ville comme Saint-Jérôme, Gatineau, Laval, Saguenay ou Québec n’ait pas eu droit à une aide gouvernementale, conclut la Fédération. (B.L.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page