Connectez-vous à nous

Fini la circulation de transit sur Robert-Élie, Odette-Oligny et Claude-Mélançon

Actualités

Fini la circulation de transit sur Robert-Élie, Odette-Oligny et Claude-Mélançon

SÉCURITÉ. Les résident du secteur résidentiel situé au quadrant nord-est des boulevards de la Concorde et Laval retrouveront la quiétude d’antan d’ici les prochaines semaines.

Commentaires

De fait, la Ville s’apprête à mettre un terme définitif à la circulation de transit qui rendait particulièrement dangereuses les rues Robert-Élie, Odette-Oligny et Claude-Mélançon.

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’un train de quelque 900 mesures d’apaisement de la circulation annoncé, le mois dernier, au coût de 15 M$ sur un horizon de 3 ans.

Dès le mois prochain, il ne sera plus possible pour les automobilistes de court-circuiter la congestion sur le boulevard Laval puisque l’accès à la rue Robert-Élie dans sa portion sud sera strictement réservé à la circulation locale.

Dans la même foulée, des cloches de béton empêcheront l’accès à la rue Odette-Oligny par Robert-Élie, tout juste au sud du boulevard du Souvenir. Conséquemment, cette rue résidentielle de même que Claude-Mélançon, la rue voisine, ne serviront plus de trajet aux automobilistes cherchant à éviter les bouchons de circulation à l’heure de pointe sur le boulevard Laval en direction du boulevard de la Concorde.

Trois pétitions

Au conseil municipal d’octobre 2015, Mme Claude Locas avait été l’une des premières à soulever un problème de sécurité sur la rue Odette-Oligny en raison de la vitesse excessive et d’une circulation décuplée depuis la construction du Logix, un ensemble de 9 immeubles d’habitation dont 2 tours de 16 étages en bordure de Robert-Élie.

Aujourd’hui, une coopérative d’habitation de 146 unités s’ajoute aux centaines de condos et appartements qui, depuis 2011, ont poussé le long de l’ancienne cour à bois dont le zonage a été reconverti aux fins domiciliaires.

En août 2016, c’était au tour de Stéphane Léveillé, un résident de la rue Robert-Élie, de déposer une pétition de 147 signataires après que ses parents eurent évité de justesse d’être renversés par un chauffard.

Quant à la dernière pétition, elle remonte à la séance du conseil du 7 février, où Gianni Scalzo est venu réclamer l’imposition d’un sens unique et la mise en place de dos d’âne sur la rue Robert-Élie, là où une sortie de route aurait pu coûter la vie à son fils de cinq ans, rappelle le conseiller municipal de l’endroit, Pierre Anthian.

Ce dernier avait d’ailleurs été à l’origine d’une résolution adoptée à l’unanimité des élus qui, en septembre 2016, mandatait le Service d’ingénierie d’étudier la faisabilité et les impacts de l’installation de dos d’âne allongés en caoutchouc galvanisé et de toutes autres mesures d’atténuation de la circulation.

29 accidents

M. Anthian, qui ne manque pas de saluer la mobilisation citoyenne soutenue depuis près de 2 ans, indique que durant cette même période, les autorités policières ont recensé pas moins de 29 accidents dans ce secteur résidentiel, essentiellement sur le boulevard. Robert-Élie.

De fait, la Ville s’apprête à mettre un terme définitif à la circulation de transit qui rendait particulièrement dangereuses les rues Robert-Élie, Odette-Oligny et Claude-Mélançon.

Voilà où seront déposés des cloches de béton qui, dVoilà où seront déposés des cloches de béton qui, d’ici la fin de l’été, empêcheront les automobilistes d’accéder aux rues Odette-Oligny et Robert-Élie au quadrant nord-est des boulevards de la Concorde et Laval.  ©Photo – Plan Ville de Laval

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’un train de quelque 900 mesures d’apaisement de la circulation annoncé, le mois dernier, au coût de 15 M$ sur un horizon de 3 ans.

Dès le mois prochain, il ne sera plus possible pour les automobilistes de court-circuiter la congestion sur le boulevard Laval puisque l’accès à la rue Robert-Élie dans sa portion sud sera strictement réservé à la circulation locale.

Seuls les résidents du quartier domiciliaire, les cyclistes et piétons auront accès au boulevard Laval par la rue Robert-Élie.Seuls les résidents du quartier domiciliaire, les cyclistes et piétons auront accès au boulevard Laval par la rue Robert-Élie.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

Dans la même foulée, des cloches de béton empêcheront l’accès à la rue Odette-Oligny par Robert-Élie, tout juste au sud du boulevard du Souvenir. Conséquemment, cette rue résidentielle de même que Claude-Mélançon, la rue voisine, ne serviront plus de trajet aux automobilistes cherchant à éviter les bouchons de circulation à l’heure de pointe sur le boulevard Laval en direction du boulevard de la Concorde.

Trois pétitions

Au conseil municipal d’octobre 2015, Mme Claude Locas avait été l’une des premières à soulever un problème de sécurité sur la rue Odette-Oligny en raison de la vitesse excessive et d’une circulation décuplée depuis la construction du Logix, un ensemble de 9 immeubles d’habitation dont 2 tours de 16 étages en bordure de Robert-Élie.

Aujourd’hui, une coopérative d’habitation de 146 unités s’ajoute aux centaines de condos et appartements qui, depuis 2011, ont poussé le long de l’ancienne cour à bois dont le zonage a été reconverti aux fins domiciliaires.

Dès le mois prochain, les centaines dDès le mois prochain, les centaines d’occupants d’immeubles multi-logements de la rue Robert-Élie seront contraints d’emprunter le boulevard du Souvenir pour rejoindre le boulevard Laval.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

En août 2016, c’était au tour de Stéphane Léveillé, un résident de la rue Robert-Élie, de déposer une pétition de 147 signataires après que ses parents eurent évité de justesse d’être renversés par un chauffard.

Quant à la dernière pétition, elle remonte à la séance du conseil du 7 février, où Gianni Scalzo est venu réclamer l’imposition d’un sens unique et la mise en place de dos d’âne sur la rue Robert-Élie, là où une sortie de route aurait pu coûter la vie à son fils de cinq ans, rappelle le conseiller municipal de l’endroit, Pierre Anthian.

Ce dernier avait d’ailleurs été à l’origine d’une résolution adoptée à l’unanimité des élus qui, en septembre 2016, mandatait le Service d’ingénierie d’étudier la faisabilité et les impacts de l’installation de dos d’âne allongés en caoutchouc galvanisé et de toutes autres mesures d’atténuation de la circulation.

29 accidents

M. Anthian, qui ne manque pas de saluer la mobilisation citoyenne soutenue depuis près de 2 ans, indique que durant cette même période, les autorités policières ont recensé pas moins de 29 accidents dans ce secteur résidentiel, essentiellement sur le boulevard. Robert-Élie.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page