Connectez-vous à nous

Fêtes du 50e: une seconde chance pour les «oubliés»

Actualités

Fêtes du 50e: une seconde chance pour les «oubliés»

FINANCEMENT. Les élus indépendants et ceux de l’opposition officielle s’unissent pour créer ce qu’ils ont appelé «L’Autre 50e», une référence directe au slogan des célébrations des 50 ans de la ville: «Laval, l’autre histoire».

Commentaires

Essentiellement, cette initiative conjointe vise à soutenir des événements rassembleurs à l’échelle des parcs et des quartiers.

«L’idée est d’encourager les citoyens de nos districts à organiser des fêtes et, dans la limite de nos moyens, de les soutenir financièrement», a expliqué lors d’un point de presse, le 28 janvier, le chef de l’opposition officielle, Jean-Claude Gobé.

À l’instar de son chef, le conseiller Michel Trottier a clairement laissé entendre que cette démarche, dont il assure la coordination, représente une seconde chance pour les citoyens et organismes de quartier qui, l’an dernier, ont mordu la poussière lors de l’appel public de projets.

«Très peu d’initiatives citoyennes de proximité ont été retenues», a rappelé l’élu de Fabreville, faisant valoir que les organismes de portée régionale s’étaient accaparé la part du lion du budget d’un million de dollars, allongé par la Ville pour financer les projets citoyens.

En décembre dernier, M. Trottier avait d’ailleurs proposé, en vain, que la Ville réinjecte 250 000 $ à la faveur de fêtes de proximité.

25 000 $

Désireux de contribuer aux célébration du 50e dans leur district respectif, les élus Michel Trottier (Fabreville), Aglaïa Revelakis (Chomedey), Alain Lecompte (L’Orée-des-Bois), Pierre Anthian (Laval-des-Rapides) et Jacques St-Jean (Saint-François) ont décidé de puiser, chacun, un montant de 5000 $ dans leur budget discrétionnaire et de le mettre à la disposition des organismes locaux, qui leur soumettront leur projet avant le 27 mars.

Pierre Anthian a émis le souhait «que les oubliés du 50e participent nombreux à ces festivités populaires», rappelant qu’«avec de petits moyens, il y en a qui font des miracles».

Ciblant 5 districts, la campagne «L’Autre 50e dispose ainsi d’un fonds totalisant 25 000 $ pour soutenir financièrement des festivités locales, et ce, jusqu’à concurrence de 500 $ par événement.

«C’est le coup de pouce qui peut faire la différence. On pourra faire des heureux, je pense», a renchéri Alain Lecompte.

Quant à Aglaïa Revelakis, elle a dit souhaiter «une forte participation des différentes communautés culturelles» de son district dans la foulée des Fêtes du 50e.

Un appel aux élus du ML

Chef du parti Action Laval, Jean-Claude Gobé a encouragé les élus du Mouvement lavallois, le parti au pouvoir, à emboîter le pas à cette initiative qu’il veut «citoyenne et non-partisane».

D’autant que les conseillers du maire Demers «risquent de recevoir des demandes de la part des citoyens de leur quartier», a enchaîné M. Gobé.

Présent lors du point de presse, le porte-parole du cabinet du maire, François Brochu, s’est limité à rappeler que «tous nos élus soutiennent la Corporation des célébrations 2015», cette organisation chargée de la planification, la gestion, la coordination, l’organisation, la réalisation et la promotion des festivités entourant le cinquantième anniversaire de ville de Laval.

Rappelons que le Corporation des fêtes gère un budget de 8,2 M$.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page