Connectez-vous à nous

Fellation, mousseux et controverse au Fuzzy

Faits divers

Fellation, mousseux et controverse au Fuzzy

La section Alcool et Tabac de la police de Laval enquêtera sur les publicités du bar Le Fuzzy où l’on voit des hommes tenir des pénis en plastique entre leurs jambes que des jeunes femmes prennent dans leur bouche dans une simulation de fellation, courant ainsi la chance de remporter une bouteille de mousseux ou un iPad.

La police enquêtera en collaboration avec la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ), qui a vivement réagi à la controverse ayant fait fureur ces derniers jours, alors que les photos de ce concours ont circulé dans certains médias et les réseaux sociaux.

Pas de crime

Bien que l’article 24 de la RACJ soit clair sur l’interdiction «de gestes ou actes à caractère sexuel de nature à troubler la paix», le sergent Stéphane Pilon, de la police de Laval, rappelle qu’ici, «on ne parle pas de vraie fellation, il ne peut donc pas y avoir de grossière indécence».

Des amendes pourraient tout de même résulter de l’enquête, en vertu du non-respect d’un règlement.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page