Connectez-vous à nous

Félix Dolci fait le plein de médailles aux Jeux du Canada

Sports

Félix Dolci fait le plein de médailles aux Jeux du Canada

GYMNASTIQUE. Âgé de 12 ans, Félix Dolci a fait une razzia de médailles au premier bloc des Jeux du Canada tenus à Prince George, en Colombie-Britannique.

Commentaires

Membre du Club de gymnastique Laval Excellence, Félix a décroché cinq médailles, impressionnant les juges et les spectateurs. Il s’est illustré en raflant la médaille d’or au cheval d’arçons et aux anneaux. Il a également ajouté trois médailles d’argent au sol, en équipe et au cumulatif des appareils.

Le plus jeune participant ne s’est pas laissé intimider par ses adversaires plus âgés et expérimentés.

«Je suis satisfait de ma performance, mais les médailles ne sont pas venues des appareils que je pensais. Je visais l’or aux exercices au sol et j’ai terminé au deuxième rang», lance d’entrée de jeu le jeune champion.

«Ma médaille aux arçons est une belle surprise. Les gars étaient plus forts dans leurs routines, mais ils ont chuté. Moi, je suis resté stable dessus et j’ai remporté l’or», ajoute-t-il avec une grande fierté.

Retour en force

Si son coéquipier d’Équipe Québec Matthew Halickman l’avait devancé lors de la première journée de compétition aux anneaux, Félix s’est retroussé les manches et a rebondi en montant sur la plus haute marche du podium.

Erreur coûteuse

Félix ne s’en cache pas. Il visait la première place au cumulatif des appareils. Lors du sixième et dernier engin, il a chuté à la barre fixe. «La fatigue a eu raison de moi. Je n’étais plus capable. Je savais que le premier rang venait de m’échapper. Sur le coup, j’étais très déçu», raconte-t-il avec aplomb.

Argent en équipe

Dès la première période de réchauffement des gymnastes, le ciel est tombé sur la tête d’Équipe Québec, qui convoitait la médaille d’or. Samuel Gaudet-Pellerin s’est fracturé le bras, enlevant toutes les chances de terminer en première place.

L’équipe était complétée par Laurent Gosselin- Paradis, Matthew Halickman, Olivier Menezes-Thibault et William Émard.

«Ce fut difficile mentalement. Samuel est un bon gars, il nous aurait aidés dans plusieurs appareils à gagner des points. Nous n’avons jamais lâché et on a tout donné», précise Félix, qui est un des grands responsables du succès du Québec en gymnastique masculine.

«J’ai vécu de très beaux Jeux du Canada. La cérémonie d’ouverture était grandiose. J’ai déjà hâte d’y retourner dans quatre ans. J’aurai alors 16 ans», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page