Connectez-vous à nous

Face à face avant combat sans grabuge pour Lemieux et Saunders

Sports

Face à face avant combat sans grabuge pour Lemieux et Saunders

BOXE. À près de 48 heures avant de monter dans l’arène du premier gala de boxe à être présenté à la Place Bell, les têtes d’affiche Billy Joe Saunders (25-0, 12 K.O.) et David Lemieux (38-3, 33 K.O.) se sont livrés à une timide joute oratoire d’intimidation dans un salon de l’hôtel Sheraton.

Commentaires

Les deux pugilistes se disputeront le titre de champion de monde des poids moyens WBO (World Boxing Organization) détenu actuellement par le Britannique qui a accepté de se battre dans la cour de son adversaire lavallois et ancien champion de la catégorie.

«Je suis monté dans le ring 25 fois, a raconté Billy Joe Saunders, toujours invaincu après avoir défendu avec succès sa ceinture à deux reprises. Quand tu n’es pas en amour avec la boxe et que je persiste à gagner, ça devient très dangereux quand tu retombes en amour avec la boxe. Je n’ai jamais été aussi heureux. Maintenant, je suis très excité de donner tout un spectacle.»

Saunders a remercié le public de l’argent dépensé pour les billets de la soirée de ce samedi 16 décembre et promis une partie de sa bourse à David Lemieux en cas de défaite, si celui-ci remettait cette somme à une organisation caritative pour enfants.

«Billy Joe Saunders a fait beaucoup de promesses à propos de son menton et sa bourse, avait déclaré plus tôt le héros local David Lemieux, après que son entraîneur Marc Ramsay eut remis en doute la volonté de se battre chez Saunders. Il m’a traité de grenouille et petites jambes, mais samedi, les gens vont voir du sang et des coups en provenance de mes poings. Je fais une promesse. Quand je quitterai la Place Bell, j’aurai la ceinture WBO et serai champion du monde!»

Mise en scène

Invité de marque, l’ancien grand champion mondial Bernard Hopkins (55-8-2, 32 K.O.) s’est adressé au duo d’opposants comparant leur affrontement de décembre à la fin d’un livre, ce dont chacun se souvient toujours le plus après sa lecture.

«David Lemieux, Saunders, vous avez le type d’habiletés et de confrontation qui fait des feux d’artifice, a confié l’Américain qui a régné durant 10 années consécutives sur les poids moyens, réunifiant les ceintures des quatre principales fédérations. Ce sera au tour du gagnant d’être la superstar de la division.»

Avant qu’Eric Gomez, de Golden Boy Promotions, ne qualifie le duel d’événement historique sinon de possible combat de boxe de l’année, le promoteur Camille Estephan, président fondateur d’Eye of The Tiger Management, a rappelé que son but était «d’offrir la meilleure carte de boxe de l’histoire du Québec.»

Trois autres batailles de tranchées retiennent l’attention de ce gala, soit le championnat WBO intercontinental des poids moyens entre l’Américain en pleine ascension Antoine Douglas (22-1-1, 16 K.O.) et l’Irlandais Gary O’Sullivan (26-2, 18 K.O.); le face à face des super-légers Yves Ulysse Junior (14-1, 9 K.O.), de Montréal, et Cletus Seldin (21-0, 17 K.O.), de Brooklyn, ainsi que le championnat WBO international des poids mi-moyens mettant aux prises un autre Montréalais, Custio Clayton (12-0, 9 K.O.), contre l’Argentin Christian Rafael Coria (27-5-2, 11 K.O.).

Rappelons que le combat sera télédiffusé en direct dans le cadre de l’émission World Championship Boxing à partir de 21h40, ainsi qu’à la télévision à la carte au Canada.

Les deux pugilistes se disputeront le titre de champion de monde des poids moyens WBO (World Boxing Organization) détenu actuellement par le Britannique qui a accepté de se battre dans la cour de son adversaire lavallois et ancien champion de la catégorie.

«Je suis monté dans le ring 25 fois, a raconté Billy Joe Saunders, toujours invaincu après avoir défendu avec succès sa ceinture à deux reprises. Quand tu n’es pas en amour avec la boxe et que je persiste à gagner, ça devient très dangereux quand tu retombes en amour avec la boxe. Je n’ai jamais été aussi heureux. Maintenant, je suis très excité de donner tout un spectacle.»

Saunders a remercié le public de l’argent dépensé pour les billets de la soirée de ce samedi 16 décembre et promis une partie de sa bourse à David Lemieux en cas de défaite, si celui-ci remettait cette somme à une organisation caritative pour enfants.

«Billy Joe Saunders a fait beaucoup de promesses à propos de son menton et sa bourse, avait déclaré plus tôt le héros local David Lemieux, après que son entraîneur Marc Ramsay eut remis en doute la volonté de se battre chez Saunders. Il m’a traité de grenouille et petites jambes, mais samedi, les gens vont voir du sang et des coups en provenance de mes poings. Je fais une promesse. Quand je quitterai la Place Bell, j’aurai la ceinture WBO et serai champion du monde!»

Mise en scène

Invité de marque, l’ancien grand champion mondial Bernard Hopkins (55-8-2, 32 K.O.) s’est adressé au duo d’opposants comparant leur affrontement de décembre à la fin d’un livre, ce dont chacun se souvient toujours le plus après sa lecture.

«David Lemieux, Saunders, vous avez le type d’habiletés et de confrontation qui fait des feux d’artifice, a confié l’Américain qui a régné durant 10 années consécutives sur les poids moyens, réunifiant les ceintures des quatre principales fédérations. Ce sera au tour du gagnant d’être la superstar de la division.»

Avant qu’Eric Gomez, de Golden Boy Promotions, ne qualifie le duel d’événement historique sinon de possible combat de boxe de l’année, le promoteur Camille Estephan, président fondateur d’Eye of The Tiger Management, a rappelé que son but était «d’offrir la meilleure carte de boxe de l’histoire du Québec.»

Trois autres batailles de tranchées retiennent l’attention de ce gala, soit le championnat WBO intercontinental des poids moyens entre l’Américain en pleine ascension Antoine Douglas (22-1-1, 16 K.O.) et l’Irlandais Gary O’Sullivan (26-2, 18 K.O.); le face à face des super-légers Yves Ulysse Junior (14-1, 9 K.O.), de Montréal, et Cletus Seldin (21-0, 17 K.O.), de Brooklyn, ainsi que le championnat WBO international des poids mi-moyens mettant aux prises un autre Montréalais, Custio Clayton (12-0, 9 K.O.), contre l’Argentin Christian Rafael Coria (27-5-2, 11 K.O.).

Rappelons que le combat sera télédiffusé en direct dans le cadre de l’émission World Championship Boxing à partir de 21h40, ainsi qu’à la télévision à la carte au Canada.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page