Connectez-vous à nous
promis.qc.ca
En 1990, Brian Mulroney, ancien premier ministre du Canada, avait également présenté des excuses lors d’un rassemblement d’organisations italo-canadiennes. (Photo gracieuseté)

Société

Excuses officielles auprès des Italo-Canadiens

«Les Canadiens d’origine italienne ont contribué à façonner le Canada, et ils continuent d’être un élément essentiel de la diversité qui fait notre force», soulignait Justin Trudeau le 27 mai, à la Chambre des communes.

Ce dernier présentait des excuses officielles pour l’internement d’Italo-Canadiens durant la Deuxième Guerre mondiale.

En effet, après que l’Italie ait déclaré la guerre au Canada le 10 juin 1940, le gouvernement canadien a interné plus de 600 personnes d’origine italienne dans des camps en vertu de la Loi sur les mesures de guerre et des Règlements de la défense du Canada.

Ceux-ci conféraient notamment au gouvernement le pouvoir légal de détenir sans accusation des résidents canadiens nés dans des pays en guerre avec le Canada.

Ce sont près de 31 000 Italo-Canadiens qui étaient alors considérés comme des «sujets d’un pays ennemi».

Ainsi, le premier ministre a présenté des excuses pour la douleur et les difficultés qu’ils ont endurées.

«Aujourd’hui, alors que nous reconnaissons et réparons les torts historiques causés à la communauté italo–canadienne, nous montrons également notre respect pour les contributions importantes que les Italo-Canadiens ont apportées à notre pays», a-t-il ajouté.

Notons qu’au pays, on compte environ 1,6 million d’Italo-Canadiens. Il s’agit d’une des plus grandes diasporas italiennes au monde. (C.R.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page