Connectez-vous à nous

EXCLUSIF//Jean-Guy Hamelin finance le PRO, sa soeur aussi

Actualités

EXCLUSIF//Jean-Guy Hamelin finance le PRO, sa soeur aussi

Le promoteur responsable du déboisement illégal de 12 ha à Saint-François allonge, bon an mal an, la contribution maximale permise par la Loi au Parti PRO des Lavallois, depuis au moins 2005. Sa sœur et employée Lorraine Hamelin a fait de même, en 2007, 2008 et 2009.

Commentaires

Mme Hamelin est adjointe administrative chez Gestion Immelin inc., une entreprise de construction dont son frère, Jean-Guy Hamelin, est le président.

Cette compagnie est propriétaire d’un des deux lots qui ont été déboisés sans l’autorisation de la Ville et du ministère de l’Environnement, en octobre.

Membre du parti

Lorraine Hamelin a affirmé, lors d’une conversation téléphonique le 22 décembre, être membre de cette formation politique depuis «les dernières années», sans être plus précise.

Ses contributions de 1000 $ apparaissent dans les états financiers produits en 2007 et 2008 par le Parti. Lorraine Hamelin a mentionné avoir reconduit sa contribution pour l’année 2009. Les états financiers du PRO, pour cette année, ne seront rendus publics qu’à la fin de l’hiver.

Un individu ne peut accorder un montant supérieur à 1000 $ à un parti autorisé au cours d’un même exercice financier, en vertu de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités.

Il est strictement interdit aux personnes morales (compagnies, syndicats, etc.) de faire une contribution.

En 2001 aussi

La Presse avait révélé, le 19 décembre, que Jean-Guy Hamelin contribuait à la caisse du Parti PRO depuis au moins 2005. Vérification faite, ni le parti, ni le Service des finances de la Ville ne conservent les états financiers du PRO plus de cinq ans.

M. Hamelin a cependant contribué avant 2005. Une autre contribution de 1000 $ figure aux états financiers 2001 du PRO, obtenus par le Courrier Laval.

Influence?

L’administration Vaillancourt avait entamé le processus de recours judiciaire contre M. Hamelin, après le déboisement d’octobre. Maintenant que le promoteur a commencé à soumettre à la Ville ses projets de développement dans le secteur de la coupe, la municipalité envisage de laisser tomber tous ses recours.

«Les contributions, de qui que ce soit ne jouent aucun rôle dans les décisions prises par la municipalité», assure Amélie Cliche, attachée de presse du cabinet du maire.

Jean-Guy Hamelin n’a pas retourné les appels logés par le Courrier Laval au cours des dernières semaines. À lire aussi:

https://courrierlaval.com/article-415901-EXCLUSIFUn-premier-permis-accorde-a-JeanGuy-Hamelin.html

https://courrierlaval.com/article-411009-Quebec-enquete-sur-la-coupe-a-blanc-a-SaintFrancois.html

https://courrierlaval.com/article-408585-La-Ville-renonce-a-poursuivre-le-promoteur.html

https://courrierlaval.com/article-391545-Le-proprietaire-remet-son-plan-des-correctifs.html

https://courrierlaval.com/article-388695-Une-amende-de-588.html

https://courrierlaval.com/article-387552-Le-Ministere-demande-la-remise-en-etat.html

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page