Connectez-vous à nous

Eva Nassif quitte la politique

lidl opening times today

Actualités

Eva Nassif quitte la politique

La députée libérale de Vimy, Eva Nassif, ne briguera pas un second mandat lors du prochain scrutin fédéral.

Elle en a fait l’annonce sur son compte Facebook, le jeudi 22 août.

«De récents événements de nature personnelle motivent cette décision que je ne prends pas à la légère», écrit-elle d’entrée de jeu.

Volte-face

Une semaine plutôt, elle avait pourtant confirmé au Courrier Laval qu’elle ferait campagne pour sa réélection. «Oui, j’ai l’intention de solliciter un renouvellement de mandat et oui, j’ai atteint mes objectifs en termes de financement et de points «Libéraliste», tels qu’exigés par le Parti», affirmait Mme Nassif par voie de courriel le 14 août.

Croisée le lendemain matin lors d’un point de presse du ministre des Transports François Bonnardel à Laval, elle indiquait que son investiture n’était plus qu’une question de temps.

Jusque-là, Mme Nassif était la seule des 40 députés libéraux sortants au Québec à ne toujours pas avoir été officiellement investie par le Parti libéral du Canada (PLC), à l’exclusion de ses collègues Denis Paradis (Brome-Missisquoi) et Frank Baylis (Pierrefonds-Dollar) qui avaient déjà annoncé leur retrait de la vie politique.

Du côté du PLC, le porte-parole William Harvey-Blouin mentionnait dans un échange de courriels, les 16 et 17 août, que le processus d’investiture dans Vimy irait de l’avant sous peu «en conformité avec les règles nationales de sélection des candidats» et que Mme Nassif était à «compléter les étapes finales du processus d’investiture» tout en précisant que le Parti libéral «ne commente pas» les candidatures potentielles avant de les rendre publiques sur son site Web.

Lettre

Dans une longue lettre publiée sur Facebook, la députée d’origine libanaise dresse le bilan de 13 années de vie politique dont les 4 dernières comme parlementaire, un rôle qui fut «l’un des plus grands honneurs de [sa] vie».

Elle y remercie son «équipe» affectée au bureau de comté et à Ottawa, «tous les bénévoles et amis qui ont travaillé d’arrache-pied depuis le début de [son] implication en politique» de même que son conjoint Georges et ses triplets Charbel, Josée et Maroun.

Si elle salue au passage l’ensemble de ses «collègues parlementaires», elle ne fait aucunement allusion à son chef et Premier ministre Justin Trudeau. Idem pour ses trois collègues du caucus lavallois, son compatriote Fayçal El-Khoury (Laval-Les Îles), Yves Robillard (Marc-Aurèle-Fortin) et Angelo Iacono (Alfred-Pellan) dont elle ne serait pas très proche selon certaines sources.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page