Connectez-vous à nous

Ethypharm Canada quitte, Corealis Pharma arrive

Actualités

Ethypharm Canada quitte, Corealis Pharma arrive

À peine Ethypharm avait-il annoncé la cessation de ses opérations à son centre de recherche et développement de Laval que Corealis Pharma y emménageait.

Commentaires

Dans un communiqué diffusé à la fin avril, Corealis annonçait l’acquisition de ce «centre de recherche moderne et intégré» au cœur de la Cité de la biotechnologie et de la santé humaine, à Laval.

Jusqu’à ce qu’elle transfert, le mois passé, ses activités de R&D du Canada vers la France, Ethypharm exploitait au 200, boulevard Armand-Frappier une unité spécialement dédiée au développement de formes à libération modifiée par voie orale. Elle mettait au travail une trentaine d’employés.

Alignement des astres

Un départ qui tombait à point nommé pour l’entreprise de service montréalaise, qui était à la recherche d’un nouveau site.

Trop à l’étroit dans les locaux que lui louait l’UQAM, Corealis décuple aujourd’hui sa surface de travail à la faveur de 33 000 pieds carrés, qui permet la consolidation de l’ensemble des services sous un même toit, mentionne son vice-président, Dr Yves Mouget.

En entrevue au Courrier Laval, ce dernier s’est toutefois bien gardé de chiffrer la valeur de l’investissement lié à l’achat de ce bâtiment et à l’acquisition des nouveaux équipements analytiques et de fabrication.

Président de la société fondée en 2005, Dr Yves Roy a pour sa part fait valoir que cette acquisition diminuera les coûts d’exploitation et contribuera à tripler sa capacité de production annuelle.

L’entreprise engage une douzaine de personnes à temps plein auxquelles se greffent des étudiants poursuivant des études doctorales en pharmacie, chimie et biochimie.

Vocation

Partenaire de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique, Corealis Pharma offre à cette clientèle un éventail de services en R&D liés à la fabrication de matériel d’essais cliniques de phase I et II et de produits pharmaceutiques sous formes orales solides, tels comprimés, capsules et granules.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page