Connectez-vous à nous
Laurie St-Georges et Félix Asselin
Le nom d’équipe Bobébé s’est imposé anodinement, alors que le couple s’interpellait respectivement par le surnom «beau bébé» pour rigoler. (Photo gracieuseté)

Curling

Équipe de Laval au Championnat canadien de curling mixte

Après le Tournoi des cœurs Scotties et le Brier Tim Horton, c’est au tour du championnat canadien double mixte Home Hardware d’accueillir les membres de la Team Bobébé, composée de la reine des neiges lavalloise, Laurie St-Georges et de son copain, Félix Asselin.

Du 18 au 25 mars, l’équipe championne des provinciaux 2020 représentera le Québec à Calgary, auprès de Robert et Émilie Desjardins du Club de curling Chicoutimi.

Au total, 35 équipes se disputeront le titre de champion canadien au Centre Markin MacPhail de la métropole albertaine.

«Tout comme lors des Scotties, je ne m’attends à rien, présente Laurie St-Georges. Je vois ça comme une semaine de curling en amoureux.»

Toutefois, la capitaine de l’équipe de Laval-sur-le-Lac visualise de belles victoires.

«On est dans un pool fort, mais je pense qu’on est capable d’aller en chercher des bonnes», avance-t-elle, en faisant référence aux performances de Félix Asselin, alors qu’il participe actuellement au Brier Tim Horton.

(gracieuseté Curling Canada)

Bonne impression

Du 20 au 28 février, l’équipe de la capitaine Laurie St-Georges a participé au championnat canadien de curling féminin.

L’équipe, qui représentait le Québec, a fait excellente figure alors qu’elle s’est rendue aux rondes de championnat.

«On a surpassé nos attentes, partage la princesse des glaces. C’était une expérience incroyable de pouvoir jouer sur la scène canadienne et compétitionner contre des légendes.»

En plus d’apprendre grandement de chacune des parties, l’équipe québécoise a attiré l’attention médiatique, notamment par l’entremise du personnage de la Reine des neiges personnifié par Laurie St-Georges.

«Si ça prend ça pour parler du curling au Québec […], je vais pousser le personnage jusqu’au bout», partage celle qui a adopté la tresse française pour ressembler davantage à Elsa.

Grâce à son attitude positive et son esprit d’équipe, la capitaine est d’ailleurs revenue au Québec avec le trophée Marj Mitchell en main.

«Je crois que c’était un message de ces légendes qui nous souhaitaient la bienvenue dans la famille de curling de haut niveau, soutient Laurie St-Georges. C’est un prix qui appartient à toute l’équipe.»

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page