Connectez-vous à nous

Entrée locale réussie pour le Rocket

Rocket de Laval

Entrée locale réussie pour le Rocket

Après avoir disputé ses deux premières parties sur la route, l’équipe dirigée par Joël Bouchard rencontrait ses partisans pour la première fois de la saison et elle en a profité pour disposer des Devils de Binghamton par la marque de 5 à 2, devant 8200 personnes.

Après la cérémonie d’avant-match où l’annonceur maison a présenté au public l’édition 2018-2019 du Rocket, le capitaine, Byron Froese, a marqué le premier but à domicile de la formation en échappée.

«C’était excitant, mentionne-t-il après la rencontre. Tu veux toujours t’inscrire au pointage, mais c’était génial d’avoir la foule derrière nous dès le départ.»

Le Lavallois et assistant au capitaine, Alexandre Grenier, faisait ses débuts devant ses nouveaux partisans, lui qui rentre à la maison après avoir passé les dernières années loin de la Ville. Il en a profité pour marquer un but important en fin de première période.

David Sklenicka a marqué son premier but dans la Ligue américaine de hockey en désavantage numérique à la suite d’une percée de Michael McCarron (Photo 2M.Media – Vincent Graton)

Domicile

Un autre Lavallois en était aussi à ses premiers pas dans son nouvel uniforme. Maxim Lamarche a été impressionné par la quantité de gens qui se sont déplacés. «L’atmosphère était vraiment le fun, précise-t-il. Prendre les devants rapidement au début de la rencontre nous a aidé par la suite.»

La foule s’est faite bruyante, multipliant les chants et exclamations, ce qui a grandement surpris et motivé les joueurs.

De son côté, l’entraîneur-chef a tenu à féliciterles partisans qui ont fait le chemin pour la rencontre et qui ont su appuyer l’équipe au courant du match.

«C’est une histoire d’amour, l’organisation du Canadien de Montréal, puis c’est à nous de continuer là-dedans, témoigne-t-il. C’était le message que nous avons donné aux gars ce soir. Bâtissons-nous une identité à la maison.»

Tapis bleu

Quelques heures avant le début de l’affrontement, les joueurs du Rocket ont eu droit à un premier bain de foule, eux qui ont été accueillis par plusieurs partisans à leur arrivée en autobus. Ils ont défilé sur un tapis où ils ont signé chandails et casquettes.

«Je vais m’en souvenir toute ma vie, s’exclame Maxim Lamarche. Je n’ai jamais vécu cela avant.»

L’ancien de l’Armada, Alexandre Alain, a trouvé ce moment spécial. «Je suis un gars d’ici, raconte-t-il, heureux de pouvoir redonner à la communauté. J’ai joué à Blainville-Boisbriand l’an dernier. De voir autant de partisans qui veulent le bien de l’équipe, c’est plaisant.»

Retour au boulot

L’équipe lavalloise aura la chance de poursuivre sur sa lancée, aujourd’hui, alors qu’elle recroisera le fer avec les Devils, toujours devant ses partisans.

Elle y restera pour trois autres parties, le 17, 19 et 20 octobre avant de reprendre la route le 23 pour y affronter les Marlies de Toronto.

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Rocket de Laval

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page