Connectez-vous à nous

Entendre avec son cerveau

lidl opening times today

Annonceurs

Entendre avec son cerveau

On a tendance à croire qu’on entend tout simplement avec nos
oreilles. Bien qu’elles soient effectivement essentielles à l’audition,
l’action d’entendre et de comprendre dépend surtout d’un organe
beaucoup plus gros !
C’est vrai, nos oreilles nous permettent d’entendre. Elles récoltent
les sons et les transforment en vibrations. Les ondes sonores
sont captées par l’oreille externe, le pavillon, le conduit auditif et le
tympan. Les petits osselets de l’oreille moyenne vibrent et compriment
le liquide situé dans la cochlée située dans l’oreille interne.
ORGANE DE L’OREILLE INTERNE : LA COCHLÉE
La cochlée ressemble à la coquille d’un escargot. Elle est remplie
de liquide, et tapissée d’environ 15,000 à 20,000 cellules
ciliées qui ressemblent à de petits poils entassés en forme de V.
Le mouvement de ces petits poils se transforme en influx nerveux
ou message électrique qui passent ensuite par le nerf auditif.
LES RELAIS QUI MÈNENT AU CERVEAU
Les signaux électriques s’acheminent par les différents relais
nerveux : le nerf auditif, le bulbe rachidien, le tronc cérébral et sont
décodés en cours de route. Cette course de moins de 20 millisecondes
se termine au système nerveux central de l’audition appelé
le cortex auditif.
C’est donc le cortex auditif qui est responsable de l’audition et
qui permet d’entendre les sons captés par l’oreille. Sans le travail
des relais complexes du cerveau, nous ne pourrions pas entendre
les différences entre les sons faibles ou forts, aigus ou graves.
C’est également grâce à lui que vous êtes en mesure de
comprendre le langage et de localiser la provenance des sons
autour de vous. En résumé, le cerveau est responsable de toutes nos
perceptions auditives. Via ses relais nerveux, il analyse, décortique et
traite tous les signaux électriques provenant de la cochlée.
Nous savons que 90 % des pertes d’auditions proviennent de
troubles de la cochlée et que la solution est le port de prothèses
auditives. En présence d’une baisse auditive non traitée par le port
de prothèses, les signaux ne sont pas acheminés clairement et
fortement dans les relais nerveux et ne peuvent pas se rendre au
cortex cérébral. Pour ces raisons, il est donc préférable de porter
deux appareils plutôt qu’un seul, afin de stimuler les deux côtés
du cerveau.
ÉTUDES ALARMANTES
Dans les dernières années, de plus en plus d’études médicales
et scientifiques ont été publiées sur les relations entre le cerveau
et l’audition. Les résultats plutôt alarmants confirment les
constatations des professionnels de l’audition : Les
capacités
auditives jouent un rôle majeur dans le vieillissement en influençant
l’évolution des capacités cognitives. Des liens clairs ont été
établis entre la perte d’audition et le déclin des capacités cognitives.
La perte auditive contribuerait directement à la dégénérescence
accélérée des capacités cognitives générales et pourrait même
accélérer la progression de la maladie d’Alzheimer. C’est une raison
de plus, sinon la plus importante, pour agir rapidement face à la
baisse d’audition.
Si vous suspectez une baisse d’audition chez vous ou un de vos
proches, vous devriez toujours agir le plus rapidement possible.
Plusieurs audioprothésistes offrent le service de dépistage auditif.
N’hésitez pas à les contacter pour passer un test auditif indicatif,
la plupart du temps sans frais, pour en avoir le coeur net. Ils vous
guideront aussi pour la suite de vos démarches. Pourquoi ne pas
le faire dès aujourd’hui ?

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Annonceurs

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page