Connectez-vous à nous

Enrico Deluca, champion du monde en kata musical

Sports

Enrico Deluca, champion du monde en kata musical

Si vous croyez que tous les champions d’arts martiaux ressemblent à Chuck Norris ou à Jean-Claude Van Damme, détrompez-vous, Enrico Deluca n’a de commun avec ces vedettes hollywoodiennes que la ceinture noire qu’il porte à sa taille. Âgé de 11 ans, Enrico est devenu le nouveau champion du monde de la World Amateur Karate Organization (WAKO) en kata musical dans la catégorie des moins de 12 ans.

Commentaires

Le 10 octobre dernier en Croatie, Enrico a su combiner la concentration, la détermination ainsi que la force physique et mentale pour décrocher son premier titre mondial dans la catégorie des moins de 12 ans. Il a démontré qu’il était au sommet de son art lors de cette compétition internationale qui rassemblait 43 pays et 1025 athlètes des cinq continents.

C’est en kata musical au son de la musique «Feel free» que le jeune athlète du quartier Auteuil s’est illustré en devançant de nombreux autres spécialistes de différents pays. Le kata musical, soit une série de mouvements de karaté, est une sorte de chorégraphie exécutée avec une musique choisie par l’athlète. «Je me rendais en Croatie pour gagner la médaille d’or. J’étais confiant que j’allais être le nouveau champion du monde», a indiqué au Courrier Laval le jeune médaillé d’or. «Je me suis entraîné cinq fois par semaine. J’ai fait beaucoup de cardio. J’ai travaillé fort pour revenir avec l’or», a-t-il ajouté.

Enrico, qui détient une ceinture noire premier dan, a devancé le Russe Vadim Derunov, le Britannique James Gaskill et l’Américain Sage Northcutt sur l’estrade d’honneur. «J’en ai mis plein la vue aux juges et aux spectateurs. Ça déménageait», a-t-il lancé fièrement. «J’étais complètement vidé après ma routine d’une minute et demie. J’étais très essoufflé», a-t-il poursuivi.

Enrico a ajouté une médaille de bronze en kata musical dans la catégorie 13-15 ans. «Je me suis rendu compte que j’aimais le spectacle. J’aime m’exprimer dans le kata musical», a-t-il admis. À son retour au pays, Enrico a reçu des félicitations de ses partenaires d’entraînement et de ses entraîneurs (Éric Dubois, Cédric Martel et Karine Bélanger) au Centre de Karaté sportif d’Auteuil. C’est là que le jeune prodige a débuté les arts martiaux à l’âge de huit ans.

Il vise un autre titre

Déjà champion du monde de la World Kickboxing Association (WKA) en kata musical, Enrico voudra défendre son titre en participant au Championnat du monde amateur WKA du 4 au 12 novembre, en Espagne.

«J’avais gagné l’an dernier à Niagara Falls. C’est dans mon esprit de gagner à nouveau la médaille d’or. Je vais donner tout ce que j’ai», a-t-il conclu.

Lavigne triple médaillé

Patrick Lavigne, 14 ans, a également connu ses heures de gloire en devenant le premier Canadien à monter sur le podium en combat continu dans la catégorie des moins de 57 kilos. L’athlète de Sainte-Rose a gravi la troisième marche du podium.

Patrick n’a pas à rougir de sa performance. Il a perdu contre le le Croate, champion du monde, Teo Mikelic. Tamas Bujak de la Hongrie a aussi terminé devant le Lavallois.

Il a ajouté deux autres médailles de bronze en combat semi-contact et en kata musical armé dans la catégorie junior 14-15 ans. En semi-contact, Lavigne a été devancé par les Italiens Maurizio Tassero et Francesco Strano.

Marie-Pier Mailloux, 18 ans, a imité le jeune Lavigne en décrochant trois médailles de bronze dans la catégorie des moins de 18 ans. Elle a terminé en troisième place en kata musical, en kata armé et en combat semi-contact (moins de 60 kilos). Les Croates Vedrana Halincic et Nikolina Juricev ont monopolisé les deux premières marches du podium en combat semi-contact.

Le jeune frère du champion du monde, Gianni Deluca, a également épaté la galerie en combat et en kata musical. Même s’il n’a pas rapporté de médaille au pays, il a démontré son grand talent devant les meilleurs au monde chez les moins de 10 ans. Vincent Genault a également bien fait en combat continu. L’athlète de Sainte-Rose qui en était à ses premiers pas au Championnat du monde WAKO a gagné le premier round face à un Russe avant de subir la défaite.

Pas besoin de vous dire que les entraîneurs Marcelin Cantin, Carl Gauthier et Erold Rony étaient heureux des résultats de leurs protégés. Le Canada a raflé deux médailles d’or et sept médailles de bronze. Karaté Sportif de Laval a mis la main sur une médaille d’or et six médailles de bronze.

Ces karatékas poursuivaient tous un même objectif: celui d’être couronné le meilleur athlète au monde dans leur catégorie respective. Les athlètes de Karaté Sportif Laval ont, encore une fois, représenté avec fierté et brio le Canada et Ville de Laval.

PHOTO 205

PHOTO 206

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page