Connectez-vous à nous

Encore une semaine pour voir l’expo du Prof Tremblay à la SAM

Culture

Encore une semaine pour voir l’expo du Prof Tremblay à la SAM

ARTS VISUELS. Les Lavallois férus d’art contemporain ont encore jusqu’au mercredi 22 juin pour apprécier une quinzaine d’œuvres de la collection du Prof Tremblay exposées dans le foyer de la Salle André-Mathieu.

Commentaires

Le lieu de diffusion fermera ensuite ses portes jusqu’en septembre pour d’importantes rénovations.

D’ici là, Alain Tremblay, qui enseigne l’éthique et culture religieuse depuis 1998 à l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle, après une douzaine d’années passées à Villemaire et Horizon-Jeunesse, veut partager sa passion avec le plus de monde possible.

Celui que tous appellent le Prof Tremblay possède plus de 175 toiles de 52 artistes québécois a choisi une sélection triée sur le volet.

«Je propose des œuvres qui forment un tout cohérent, d’affirmer Alain Tremblay. Les gens peuvent voir le travail d’artistes importants d’aujourd’hui, dont la plupart demeurent, hélas, méconnus du grand public.»

Bref survol

Au fil de la visite, après les gravures de Max Wyse dans l’entrée de la salle, l’art engagé de Marc Bureau, Le cachet de la foi, côtoie le feu esthétique et coloré du Paysage près d’Agana, Guam, de Marc Séguin, chouchou avoué du Prof, en réplique au dessin épuré dans les tons de noir et blanc signé Marie-Claire Bouthillier avec Autoportrait en homme invisible.

Impressionnante dans sa simplicité, la production de Mathieu Beauséjour et son Triangle ancien invite le passant à prendre son temps, avant de voir Sylvain Bouthillette rendre hommage au Frère André et Sophie Jodoin s’intéresser aux enfants victimes de la guerre dans Nothings, Blind 4 et Étude crucifixion.

Ayant récemment exposé au Musée d’art contemporain de Montréal comme il l’a fait dans tous les grands musées du monde, Yannick Pouliot n’est pas en reste avec quatre variations de pochoir, pas très loin d’une aquarelle de Serge Murphy, retraité depuis 5 ans après une carrière de 30 ans en enseignement au Collège Montmorency.

«Je veux avoir un patrimoine vivant pour témoignage de notre époque, d’ajouter Alain Tremblay qui a commencé à acheter ses premières toiles en 1995, pour ensuite développer de solides amitiés avec les artistes. Toutefois, faut que le travail se transforme, évolue et gagne en audace.»

L’exposition d’œuvres de la collection du Prof Tremblay se terminera le mercredi 22 juin, à la Salle André-Mathieu (475, boulevard de l’Avenir). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page