Connectez-vous à nous

Encore 2500 foyers sans électricité

lidl opening times today

Actualités

Encore 2500 foyers sans électricité

Les Services de sécurité incendie et de police de Laval ont tenu ce qui devrait être leur dernière mise à jour publique tôt ce matin au Centre communautaire Lausanne, révélant que 2261 foyers demeurent privés d’électricité causées en raison du verglas et des chutes d’arbres de lundi.

«Nous allons continuer à être présents sur le terrain et les centres vont demeurer ouverts pour répondre aux besoins des citoyens ayant besoin d’aide», d’affirmer Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval (SPL).

Chiffres inhabituels

Au plus fort de la crise, le 8 avril en après-midi et soirée, le 911 recevait jusqu’à 200 appels par heure, le centre d’appels d’urgence ayant triplé son personnel pour répondre aux demandes citoyennes.

À ce moment, les patrouilleurs du SPL sillonnaient les rues des secteurs sans éclairage avec les gyrophares allumés, en plus de garder un œil sur la circulation aux intersections jugées les plus problématiques.

Alors que la ligne téléphonique municipale 311 reçoit en moyenne de 900 à 1000 appels sur une base quotidienne, ces chiffres ont explosé et pointé à 1700 par jour, jusqu’à un total de 5200 en quatre jours.

Chez les pompiers

Au Service de sécurité incendie de Laval, la semaine aura été folle et éreintante avec des déplacements en répons à 785 appels depuis lundi midi, dont 23 feux de bâtiment.

Les pompiers ont aussi visité 974 endroits pour prévenir de possibles risques de monoxyde de carbone, certains parfois à plus d’une reprise.

Des 28 cas d’intoxication traités dans les hôpitaux de la région, les pompiers sont intervenus auprès de 18 de ceux-là. La dernière situation préoccupante s’est produite dans la soirée du 10 avril, alors qu’une famille d’un adulte et deux enfants tentait de pallier le manque de chauffage à l’aide d’un poêle aux granules installé dans la maison.

Heureusement, si dans l’ensemble de tous ces cas d’intoxication au monoxyde de carbone au moins huit personnes ont eu un dangereux empoisonnement, on ne craint pas pour la vie d’aucun d’eux.

De leur côté, les cols bleus des Travaux publics n’ont pas non plus chômé, ayant réagi à 200 appels d’intervention prioritaire pour des branches pouvant représenter un risque pour la sécurité des gens. Ils devraient poursuivre encore quelques jours leur travail d’élagage et ramassage.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page