Connectez-vous à nous

ÉÉIL: exit les bouteilles en plastique

lidl opening times today

Actualités

ÉÉIL: exit les bouteilles en plastique

Les bouteilles d’eau ont fait place à des pichets et verres réutilisables à la cafétéria de l’École d’éducation internationale de Laval (ÉÉIL) après trois années d’efforts d’un sous-comité d’élèves.

Une dizaine de jeunes chapeautée par la professeure Lynn Boudreau forment le comité anti-bouteille, une division du comité environnement. Deux ans après avoir milité avec succès pour le retrait des contenants jetables d’eau dans les distributrices de la cantine, ils se sont tournés vers le comptoir alimentaire de la salle commune.

«Beaucoup de professeurs sont contents, indique Mia Andersen, membre du regroupement pour une 2e année. On voit les gens prendre des verres d’eau plutôt que du jus. C’est intégré dans la routine.»

Continuité

«Je suis heureux parce que c’était ma dernière année pour réussir à le faire et laisser ma trace pour les futurs étudiants», de mentionner Augustin Davignon, élève de secondaire 5 et chef du comité.

«On veut que les projets restent, mais dans une école, il y a beaucoup de roulement avec les gens qui graduent ou déménagent», ajoute la résidente de Laval-des-Rapides Mia Andersen, citant en exemple la disparition du projet de vermicompostage.

Afin de mener à terme leur initiative, une rencontre a été organisée avec Sharkwell, gestionnaire de la cafétéria. Si l’entreprise était ouverte à l’idée, celle-ci avait des doutes quant à l’effet véritable sur les habitudes des élèves. «Il craignait que les jeunes achètent tout de même les bouteilles, mais ailleurs», raconte Augustin Davignon.

Efforts supplémentaires

Pour les élèves, le combat n’est pas terminé. «On en voit encore dans les casiers, explique Mme Boudreau, instigatrice du groupe. Il y a toujours de la sensibilisation à faire.»

«Depuis que je suis petite, on veut changer le monde, sauver la planète. Je n’y croyais pas toujours, mais ç’a marché. On fait notre part.»

– Justine Maheux, membre du comité anti-bouteilles

Dans les années qui ont mené à cette réussite, des conférences ont été tenues pour sensibiliser la population étudiante. Lors du Jour de la Terre, il y a eu ramassage de déchets dans six parcs avoisinants, ainsi que le dévoilement d’une bouteille en métal avec le logo de l’école.

Pour poursuivre dans la transition vers les contenants réutilisables, le comité travaille pour l’ajout de becs verseurs spécialisés aux abreuvoirs de l’école.

Défi lancé

Le comité interpelle les étudiants des écoles de l’île Jésus. «On aimerait que ça se propage dans d’autres établissements, mentionne Mme Boudreau. Ici, on a 1600 élèves, ça en fait des déchets.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page