Connectez-vous à nous

Eddy Toussaint déménage troupe et école boulevard Saint-Martin

lidl opening times today

Culture

Eddy Toussaint déménage troupe et école boulevard Saint-Martin

NOUVEAUTÉ. Après avoir cofondé les Ballets Jazz de Montréal et sa propre compagnie, Eddy Toussaint s’installe en sol lavallois après des détours au Sarasota Ballet et en Europe, du côté de la Russie et République tchèque.

Commentaires

«J’ai laissé Montréal en 1990 pour revenir il y a trois ans en m’apercevant que la grande majorité des jeunes fréquentant mon école provenaient de Laval», de raconter Eddy Toussaint, flanqué de ses deux bras droits et danseurs étoiles Anthony Gervais et Timothy Tompkins.

Le bouillonnement culturel actuel et le développement de la ville a séduit l’un des plus importants pionniers en danse du Québec qui y déménage autant sa troupe professionnelle que son école axée principalement sur le ballet classique, bien que le contemporain, hip-hop et folklore haïtien font partie des 10 classes offertes.

Rigueur et méthode russes

«Nous sommes la seule école du Grand Montréal reconnue par la Society of Russian Ballet, poursuit Eddy Toussaint, qui tient à développer une relève maintenant qu’il assume fièrement ses 70 ans. Nous prônons la méthode Vaganova. Cette célèbre danseuse russe a fait la synthèse de toutes les techniques enseignées depuis 300 ans, ce qui nous a donné les Noureev, Makarova et Barychnikov.»

Situé dans Chomedey, au 3671, boulevard Saint-Martin Ouest, l’espace comprendra trois studios très vitrés. Si l’école est ouverte officiellement depuis le 15 août, les premiers cours seront donnés vers la fin du mois. Premier objectif: 90 à 100 élèves.

«Tout le monde peut apprendre la danse. Moi, en lui inculquant la base et discipline nécessaires, je veux permettre à l’enfant de choisir ce métier plus tard. Le ballet, c’est ce qu’il y a de plus payant comme forme de danse!» continue le mouton noir des chorégraphes québécois, rappelant qu’un soliste encaisse jusqu’à 90 000 $ et un premier danseur de 100 à 150 000 $ par année.

«La danse a beaucoup évolué sur le plan éducatif, mais le ballet reste la base de tout, comme la gamme l’est à la musique», ajoute-t-il.

Les spectacles

D’autre part, les huit danseurs de la compagnie professionnelle répéteront désormais à l’ombre du parc Saint-Martin. La programmation des deux prochaines années devrait comprendre un Casse-Noisette néo-classique avec plus de 40 interprètes et figurants, un Dracula mariant les cultures québécoise et haïtienne, ainsi que des œuvres dédiées à Edith Piaf et Alexis le Trotteur prévues pour février 2017.

«Nous avons aussi un projet inspiré du Requiem de Mozart que nous aimerions présenter à l’été 2017, si possible dans un lieu de diffusion lavallois», de souhaiter Eddy Toussaint qui espère créer de solide collaborations avec la communauté et le milieu culturel lavallois.

Information sur la troupe professionnelle et l’école de danse Eddy Toussaint située au 3671, boulevard Saint-Martin Ouest: 514 383-9204 ou www.balleteddytoussaint.org.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page