Connectez-vous à nous

École active: 10 projets retenus à Laval

Actualités

École active: 10 projets retenus à Laval

ÉDUCATION. Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille, Sébastien Proulx, a annoncé, le 11 mai, le nom des écoles soutenues dans le cadre de l’édition 2017 d’École active.

Commentaires

 Les écoles primaires le Tandem (Nager pour survivre), Léon-Guilbault (On bouge dans la cour), L’Envolée (Nager pour survivre), Marcel-Vaillancourt (Ma cour en action), de l’Équinoxe (Tous les jours, on bouge), La Source (paniers de basketball) et Genesis (Notre cour d’école active) pourraient recevoir jusqu’à 4000 $ pour réaliser leur projet.

Les écoles secondaires retenues sont Curé-Antoine-Labelle (Football drapeau-Sécurité sportive), Collège Citoyen (Tout le monde dehors!) et Laval Senior (LSA Slam Dunk).

Améliorer leur milieu

La députation lavalloise formée de Francine Charbonneau (Mille-Îles), Monique Sauvé (Fabre), Guy Ouellette (Chomedey), Saul Polo (Laval-des-Rapides), Jean Rousselle (Vimont), et Jean Habel (Sainte-Rose) souligne au passage les répercussions positives que la réalisation de ces projets entraînera sur le bien-être des élèves à l’école.

École active a pour objectif d’inciter les établissements publics et privés offrant l’éducation préscolaire, l’enseignement primaire et secondaire ainsi que les services de garde en milieu scolaire à améliorer et diversifier la qualité de leur offre en matière d’activités physiques, sportives et récréatives.

«Une foule d’initiatives visant à offrir aux élèves des occasions d’être physiquement actifs pourront être réalisées dans les écoles de Laval grâce à École active, soutient par voie de communiqué Francine Charbonneau. Ça démontre la proactivité de nos établissements d’enseignement et l’importance accordée par ceux-ci à la pratique régulière d’activités physiques dans un contexte scolaire.»

Mme Charbonneau ajoute qu’un environnement stimulant et propice à la pratique de ces activités crée des conditions favorables aux apprentissages et à la réussite éducative. «Je suis convaincue que la mise en œuvre de ces projets incitera les jeunes à pratiquer davantage des activités physiques, sportives et récréatives», termine-t-elle.

 

 Les écoles primaires le Tandem (Nager pour survivre), Léon-Guilbault (On bouge dans la cour), L’Envolée (Nager pour survivre), Marcel-Vaillancourt (Ma cour en action), de l’Équinoxe (Tous les jours, on bouge), La Source (paniers de basketball) et Genesis (Notre cour d’école active) pourraient recevoir jusqu’à 4000 $ pour réaliser leur projet.

Les écoles secondaires retenues sont Curé-Antoine-Labelle (Football drapeau-Sécurité sportive), Collège Citoyen (Tout le monde dehors!) et Laval Senior (LSA Slam Dunk).

Améliorer leur milieu

La députation lavalloise formée de Francine Charbonneau (Mille-Îles), Monique Sauvé (Fabre), Guy Ouellette (Chomedey), Saul Polo (Laval-des-Rapides), Jean Rousselle (Vimont), et Jean Habel (Sainte-Rose) souligne au passage les répercussions positives que la réalisation de ces projets entraînera sur le bien-être des élèves à l’école.

École active a pour objectif d’inciter les établissements publics et privés offrant l’éducation préscolaire, l’enseignement primaire et secondaire ainsi que les services de garde en milieu scolaire à améliorer et diversifier la qualité de leur offre en matière d’activités physiques, sportives et récréatives.

«Une foule d’initiatives visant à offrir aux élèves des occasions d’être physiquement actifs pourront être réalisées dans les écoles de Laval grâce à École active, soutient par voie de communiqué Francine Charbonneau. Ça démontre la proactivité de nos établissements d’enseignement et l’importance accordée par ceux-ci à la pratique régulière d’activités physiques dans un contexte scolaire.»

Mme Charbonneau ajoute qu’un environnement stimulant et propice à la pratique de ces activités crée des conditions favorables aux apprentissages et à la réussite éducative. «Je suis convaincue que la mise en œuvre de ces projets incitera les jeunes à pratiquer davantage des activités physiques, sportives et récréatives», termine-t-elle.

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page