Connectez-vous à nous

Duo de badminton nonagénaire

lidl opening times today

Actualités

Duo de badminton nonagénaire

Deux résidents de Laval frôlant 90 ans, Paul Bondaz et Gérard Bérubé, se côtoient en raison de leur intérêt commun, le badminton, qu’ils pratiquent ensemble depuis plus de 15 ans.

Réunis dans un centre de loisirs de Montréal-Nord tous les mardis, les deux hommes pratiquent le sport et socialisent avec un groupe qui peut atteindre vingt personnes. «On se côtoie juste au badminton, explique Gérard. On est des bons chums

Redoutables adversaires, les Lavallois aiment aussi les taquineries. «J’aurais mieux aimé ne pas le connaître», a blagué Gérard avant de placer son bras autour des épaules de son ami.

Les partenaires d’entraînement sont unanimes: les vétérans sont parmi les meilleurs joueurs du groupe et ils savent divertir la galerie. «Gérard me fait bien rire et surtout, il sait jouer», a commenté une coéquipière, Madeleine.

Ils se sont rencontrés dans un groupe pratiquant au Complexe sportif Claude-Robillard.

«C’est lui qui m’a appelé pour m’inviter à jouer ici, explique Paul qui a célébré en juin son 90e anniversaire aux Résidences Soleil, dans Laval-des-Rapides, où il habite depuis maintenant 11 ans. Je fais ça surtout pour avoir du plaisir et rencontrer des gens.»

Gérard, qui aura 90 ans fin février, réside dans le centre d’hébergement Rose Blanche, dans Vimont. «Je ne suis pas nonagénaire, je suis nonogénaire», plaisante-t-il.

Souvenirs

Paul a habité à plusieurs endroits à Laval, dont deux décennies dans Duvernay. «J’aimais le coin, raconte-t-il. Ça ressemblait plus à une campagne à l’époque. C’est là que j’ai élevé mes enfants.» Sa famille compte maintenant neuf enfants, quatre petits-enfants et six arrière-petites-filles.

Jeune, il était, selon ses propres dires, «belliqueux». «Un jour, j’étais à l’hôpital pour une appendicite, se souvient-il. On ne voulait pas que je boive de l’eau. Je me suis hydraté avec l’eau du radiateur. J’ai eu une infection qui m’a gardé au lit pendant un mois.»

Habitué de l’activité physique, Paul a pratiqué le tennis de table, ski de fond, ski alpin, bowling, ballon-balai, la boxe, le hockey et baseball. Il a également été entraîneur pour ces deux derniers sports.

Malheureusement, le jour de sa retraite, il a subi un infarctus. Depuis, il reste actif grâce au badminton. «Je vais continuer à jouer tant que je peux», conclut-il.

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à la politique provinciale et fédérale, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page