Connectez-vous à nous

D’un tragique accident à un premier roman

Culture

D’un tragique accident à un premier roman

À 13 ans, tout juste rassasiée de son premier baiser après une séance de cinéma, Tanya Bernier traverse le boulevard des Laurentides, le coeur sur un petit nuage. Une auto la frappera sauvagement, changeant son destin à jamais. L’adolescente se retrouvera en chaise roulante, Un fauteuil à partager, titre de son premier roman.

Commentaires

Aujoud’hui, Tanya a 21 ans. Elle marche et parle comme ses copains. Les réminiscences de son sévère traumatisme crânien, 2 jours passés entre la vie et la mort, 1 semaine dans le coma et 11 mois d’hospitalisation intensifs, sont du passé.

Rencontre et amour

Au secondaire, la résidente de Fabreville aura besoin d’un confrère de classe pour l’aider à porter ses livres et pousser son fauteuil. Le gentil James s’offrira pour assumer ce rôle. Une complicité s’établira et fera bientôt place à l’amour.

«Ce sera jusqu’à ce qu’il réalise, très tardivement, qu’il est gai, partage Tanya avec un regard rieur. Reste que c’est cet accident qui m’a donné la motivation d’aller au bout des choses, afin de partager mes histoires, mes sentiments. L’art doit servir à ça.»

Trouver le récit

Pour Un fauteuil à partager, qu’elle a pris deux ans à rédiger, entre 2009 et 2011, Tanya Bernier s’est largement inspirée de ce qu’elle a vécu à travers cette épreuve de la vie. La narration est principalement introspective, alors que le lecteur avance de rebondissement en rebondissement.

«Au final, ça reste le récit de deux personnes qui se croisent et sont finalement séparés par des choix opposés, résume l’étudiante de troisième année en enseignement du français au secondaire à l’Université de Montréal. Avant d’être une histoire d’amour, c’est une histoire d’amour et d’acceptation de soi. Je veux transmettre de l’espoir et faire savoir qu’on peut toujours voir les choses autrement.»

La profession

La jeune écrivaine espère que son roman, publié par la Société des Écrivains, se retrouvera bientôt dans toute bonne librairie et, surtout, dans les écoles.

«Je veux être enseignante de français, car je veux soulever des passions chez les jeunes!» de dire la fervente lectrice d’Éric-Emmanuel Schmitt, qui a découvert sa passion de l’écriture auprès d’un enseignant de l’école La Source, Roch Hébert, et de l’auteure jeunesse bien connue Dominique Demers.

En ce moment, quand elle ne se consacre pas à ses études au baccalauréat, Tanya Bernier développe deux projets d’écriture, un roman policier des plus glauques se passant à Terrebonne et une histoire plus légère d’amour aux accents psychologiques et comiques.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page