Connectez-vous à nous

Du surf intérieur à Laval en mai

Sports

Du surf intérieur à Laval en mai

Après l’inauguration d’un simulateur de chute libre en 2009, voilà que le premier centre de surf intérieur au Québec ouvrira ses portes en mai, au Centropolis, à Laval.

Commentaires

Le projet Maeva Surf représente un investissement privé de 2,5 M$, qui créera sept emplois à plein temps et 14 à temps partiel. Les deux jeunes entrepreneurs, Jean-François Desrochers et Patricia Dupuy, pensaient bien que le projet aurait été lancé en avril. Toutefois, un retard dans les travaux de construction ferait en sorte que le projet voit le jour à la fin du mois de mai. «Nous devions creuser un trou d’environ six pieds à l’intérieur d’un local, ce qui a causé quelques maux de tête aux contracteurs. Plusieurs modifications ont été apportées à la structure afin d’accueillir le FlowRider®», soutient Patrica Dupuy, la conjointe de Jean-François Desrochers. «Nous avons eu l’idée lors d’un voyage sur un bateau. Au Québec, il nous fallait avoir un centre de surf intérieur en raison de la température», précise-t-elle.

Le flowboarding

Le couple affirme offrir aux amateurs de sports extrêmes «une occasion unique de pratiquer le flowboarding dans un milieu sain et tout à fait sécuritaire, en affrontant les remous du FlowRider, une vague de surf artificielle, dont l’eau est propulsée à 40 km/h». Le flowboarding, un nouveau sport, est un parfait mélange de surf, de skateboard et de snowboard.

Maeva Surf accueillera une compétition d’importance en 2011. «Nous voulions accueillir la compétition en 2010, mais nous n’avons pas encore des compétiteurs avec assez d’expérience.»

Une séance de surf dure une trentaine de minutes et s’adresse aux adultes et enfants de plus de 106 cm, débutants ou habitués du surf, du snowboard ou skate-board. «Nous fournissons les planches. Il y a une session d’étirement et un entraîneur assure la sécurité et conseille les usagers», admet Mme Dupuy.

Une vague parfaite et éternelle

Un bassin de 185 mètres carrés sera recouvert d’une toile similaire à celle d’un trampoline. Une épaisseur de 8 cm d’eau recouvrira toute la surface de la vague grâce à un système de pompes ultrapuissantes. Une vague parfaite sera alors créée à la satisfaction des amateurs de surf. «C’est une vague éternelle. Il existe plus de 100 vagues similaires dans le monde, Maeva Surf accueillera le premier FlowRider® double au Canada», précise Jean-François Desrochers. «Il y a plusieurs avantages avec ce nouveau concept. Tu n’as pas à attendre la bonne vague comme avec le vrai surf. Tu n’as pas à t’inquiéter de la présence des requins. Tu ne pileras pas sur une roche, oursin, etc.», poursuit-il.

En plus de l’aire de surf, le bâtiment abritera une boutique où seront disponibles plusieurs lignes de vêtements et d’accessoires reliés à la pratique du surf et de la planche à neige ainsi qu’un comptoir-lunch.

Maeva Surf prévoit accueillir 42 000 visiteurs par an. Il en coûtera 30 $ pour une séance de 30 minutes. Une carte de membre sera également disponible. «Huit personnes à la demi-heure pourront utiliser le site. D’ailleurs, deux personnes peuvent surfer en même temps. Le temps de «ride» varie entre 1 et 45 secondes», mentionne Desrochers. «Dans son développement, notre projet a bénéficié du support de Laval Technopole, du Centre local de développement (CLD) de Laval et de Tourisme Laval», termine Patricia Dupuy.

Info:450 721-0486

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page