Connectez-vous à nous

Du fentanyl livré à une adresse lavalloise

Faits divers

Du fentanyl livré à une adresse lavalloise

Le 3 octobre, l’Unité mixte d’enquête sur le crime organisé a arrêté une personne impliquée dans l’importation et le trafic de fentanyl, d’héroïne, de pseudoéphédrine et d’acide phénylacitique, en provenance notamment d’Allemagne jusqu’à une adresse postale de Laval.

L’enquête a mené à l’arrestation de Tracey B. Fitzpatrick, 52 ans, une résidente de la ville d’Ottawa. Deux colis contenant les timbres de fentanyl ont été saisis dans son véhicule lors de son arrestation à Rigaud.

Également en provenance d’Allemagne, ces colis avaient été récupérés par la suspecte à des adresses postales de Laval et St-Eustache. Elle comparaîtra ce vendredi 23 novembre au palais de justice de Montréal.

La suspecte devra répondre à des accusations d’importation et de trafic de substances inscrites à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances.

Appareils électroniques

L’opération, effectuée en collaboration avec des policiers de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) de l’Ontario, a mené à la saisie de 1043 timbres de fentanyl, 503 g d’héroïne et 890 g de pseudoéphédrine et d’acide phénylacitique.

Considérant qu’un timbre représente de 4 à 10 échantillons, ce sont donc des milliers de doses potentielles de fentanyl qui ont été retirées du marché.

Le 27 septembre, les enquêteurs de l’Unité mixte d’enquête sur le crime ont intercepté un colis provenant de Francfort à destination d’une adresse postale de Kirkland. Ce sont les autorités allemandes qui avaient avisé la GRC de la livraison prévue de ce colis contenant l’héroïne, la pseudoéphédrine et l’acide phénylacitique saisies. La drogue était dissimulée dans des appareils électroniques.

Appel au public

Quiconque a des renseignements sur les activités illicites d’individus ou de groupes d’individus impliqués dans le trafic de drogue peut communiquer avec la GRC au 51 939-8300 ou 1 800-771-5401 ou avec son service de police local. (B.L.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page