Connectez-vous à nous

Drogue: deux perquisitions et sept arrestations

Faits divers

Drogue: deux perquisitions et sept arrestations

L’Escouade Régionale Mixte gangs de rue Rive-Nord a procédé à l’arrestation de sept individus, lors de deux perquisitions pour consommation et trafic de drogue, réalisées en simultané, dans la nuit du 13 au 14 juillet, entre 4h et 5h du matin.

À la suite de plaintes du voisinage, le 3583, boulevard Levesque Ouest et le 461, boulevard des Prairies, ont été visité par une vingtaine d’agents de l’Escouade Régionale en assistance de la section Moralité et Drogue de Laval.

«Ce sont des endroits où il y a de la vente et consommation de drogue dure ainsi que de la prostitution. Ce type d’activités amène du monde indésirable, et les citoyens se plaignaient d’un va-et-vient bizarre et de vols, soit dans les résidences, les voitures ou les cabanons», relate Franco Di Genova, des Affaires publiques de la police de Laval.

Sept arrestations et une fouille toujours en cours

Les perquisitions ont permis l’arrestation de sept suspects, quatre hommes et trois femmes pour divers motifs, dont bris de condition et possession de stupéfiants dans le but de consommer ou d’en faire le trafic,.

Une des femmes arrêtées était recherchée par la police pour un vol qualifié commis sur une octogénaire, le 17 juin dernier.

Les agents ont débuté la fouille vers 9h et au moment d’écrire ses lignes, les opérations étaient toujours en cours.

Un problème récurrent

Les deux adresses étaient connues des services de police puisqu’une précédente perquisition avait été réalisée en mai dernier, permettant la saisie de crack et de pilules.

«Malgré cette opération et d’après les informations qu’on recevait, les activités n’avaient pas cessé. Donc on a décidé de refaire une opération, précise M. Di Genova avant de passer un message aux Lavallois. J’aimerais dire aux citoyens, qu’on est là, on va tout faire pour neutraliser ces endroits afin de rehausser le sentiment de sécurité.»

Les suspects devraient comparaître devant le juge, cet après-midi ou demain matin.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page