Connectez-vous à nous

Domaine Belle-Rive devra régulariser sa situation

Actualités

Domaine Belle-Rive devra régulariser sa situation

Théâtre de noces italiennes le samedi 28 avril, suivies d’un baptême le lendemain soir, la nouvelle salle de banquets aménagée dans les tours d’habitation du Domaine Belle-Rive a connu un week-end inaugural passablement occupé.

Quelques jours auparavant, le président du groupe PMG, qui exploite cette salle, Vincent Morena, avait tenté en vain d’obtenir un certificat d’occupation auprès du Service d’urbanisme de Laval.

«On ne donne pas de permis parce que ça contreviendrait au règlement de zonage», fait valoir Jean-François Boivin, chef de Division information, permis et inspection à l’urbanisme.

Dans les grands ensembles résidentiels, il indique que la seule catégorie d’usage commercial autorisée touche la vente au détail et les entreprises de service, essentiellement pour «accommoder» les résidents.

«L’exploitation de salles de réception relève de l’activité « Commerce 2 » et est donc interdite», mentionne M. Boivin, qui en avait dûment informé, d’abord par lettre, puis lors d’une rencontre, le directeur du complexe résidentiel Belle-Rive, Daniel Jean, après qu’un groupe de locataires inquiets eut alertées les autorités municipales des intentions de la direction, il y a de cela quelques semaines.

Une enquête est ouverte

À la lumière des récents événements, le Service de l’urbanisme affirme avoir ouvert une enquête.

«On est rendu là! Ça nécessitera probablement des inspections les soirs et la fin de semaine. On doit constater l’infraction», mentionne Jean-François Boivin.

Les salles de réception à l’intérieur du Domaine Belle-Rive sont à usage exclusif des résidents et si la direction tient à y opérer des activités commerciales, elle devra déposer une demande de modification au zonage à cet effet.

À défaut de parler à M. Daniel Jean, qui n’a pas retourné notre appel, M. Vincent Morena nous a confirmé qu’une requête en ce sens était imminente.

«On veut suivre les règles, affirme le président du groupe PMG, qui croyait que la réglementation en vigueur autorisait ce type d’activité.

La grande salle qu’il loue au Domaine Belle-Rive et qu’il a aménagée à grands frais porte à sept le nombre de salles de réception qu’il exploite dans le grand Montréal, incluant l’Embassy Plaza qui a pignon sur le boulevard Curé-Labelle, dans Chomedey.

Lui-même un locataire du Domaine Belle-Rive, M. Morena a tenu un cocktail d’ouverture, le 29 mai, à l’intention des résidents des trois grandes tours d’habitation, abritant plus de 800 logements en bordure de la rivière des Prairies.

«Je veux travailler avec eux, dit celui qui a tenu à rassurer les locataires présents quant au respect de la quiétude des lieux. La salle est insonorisée et il y aura un stationnement privé [pour les gens de l’extérieur]».

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page