Connectez-vous à nous

Dix nouveaux autobus électriques pour la STL

lidl opening times today

Actualités

Dix nouveaux autobus électriques pour la STL

Jeudi matin, la Société de transport de Laval (STL) a dévoilé le premier autobus 100% électrique qui servira aux tests et validations en prévision de la mise en service à l’été 2020 de la première ligne d’autobus électrique à recharge lente au Québec.

Cette ligne, dont le trajet n’est pas encore défini, sera composée de 10 autobus acquis dans le cadre du plus important contrat accordé au Québec pour la production d’autobus électriques.

C’est l’entreprise canadienne New Flyer Industries Canada ULC qui a pour mandat de fabriquer ces véhicules pour la STL. La Société de transport de Montréal (STM) s’est jointe à l’appel d’offres pour en commander 30 autres.

Virage vert

En plus d’éviter l’émission de 70 à 80 tonnes de gaz à effet de serre (GES) par année, chaque autobus électrique permettra une réduction du coût énergétique par kilomètre estimée entre 40% et 50%. Toutefois, le véhicule utilisera du diesel pour le chauffage en hiver lors des températures de moins de 4,5°C.

«Nous poursuivons l’objectif de réduire de 45 % nos émissions de GES d’ici 2028 et c’est à l’aide de ces véhicules à recharge lente que nous y arriverons, a affirmé M. Éric Morasse, président du conseil d’administration de la STL. Dès 2024, un an avant les exigences gouvernementales, l’achat d’autobus à carburant sera chose du passé à la STL.»

D’ici 2025, le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, souhaite financer que des autobus électriques. «C’est le défi qu’on se donne comme gouvernement», a-t-il déclaré.

Autres avantages

Les autobus électriques seront rechargés la nuit au garage, assurant ainsi la flexibilité du service de la STL grâce à ce type de véhicules. Pour le moment, seulement deux à trois véhicules peuvent être rechargés simultanément.

L’absence de moteur de transmission et d’échappement permet également d’économiser entre 15% et 20% des coûts d’entretien.

«Cet engin avant-gardiste contribuera, d’une part, à améliorer l’environnement et, d’autre part, à rendre l’expérience des usagers plus agréable étant donné qu’il est silencieux», a soutenu le maire de Laval, M. Marc Demers.

L’acquisition de ces autobus est rendue possible grâce à une aide financière de 9,6 millions de dollars des gouvernements du Canada, par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral (FTE), et du Québec dans la mise en œuvre du Programme d’aide aux immobilisations en transport en commun de la Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL).

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page