Connectez-vous à nous

Deux voleurs de catalyseurs arrêtés

Actualités

Deux voleurs de catalyseurs arrêtés

Les dossiers de vols d’une trentaine de catalyseurs de camions cubes de livraison et déménagement viennent d’être résolus, croit le Service de police de Laval qui a procédé à l’arrestation de deux individus pris en flagrant délit dans le stationnement d’un commerce de Montréal, le 12 octobre.

«Ces vols avaient de graves conséquences pour les commerçants touchés, affirme la sergente Geneviève Major, porte-parole de la Police de Laval. Pour accomplir leurs méfaits, les suspects faisaient de gros dommages aux véhicules qui devenaient inopérables, devant être réparés ou remplacés, que ce soit temporairement par des locations ou définitivement.»

Ceux-ci ont également eu à suspendre leurs livraisons.

Sans antécédent judiciaire, Miguel Gagnon a été libéré avec des conditions à respecter. (Photo gracieuseté)

Depuis sept mois

Nommée «Grégaire», l’enquête avait débutée en avril à la suite d’une vague de vols de catalyseurs sur les territoires de Laval, Montréal et Longueuil.

Il s’agissait de méfaits courts et rapides, ce qui a compliqué le travail des enquêteurs.

«La Police de Laval encourage les personnes lésées à porter plainte de façon officielle.»

 – Sergente Geneviève Major, Service de police de Laval

Un catalyseur de camion étant évalué entre 10 000 à 25 000 $ à l’unité, la valeur totale des biens volés s’élève à près de 500 000 $.

Récidiviste

Le 12 octobre, le duo de malfaiteurs a été filmé alors qu’il volait un catalyseur. Carl Savoie, âgé de 38 ans, et Miguel Gagnon, 25 ans, ont été interpelés près des lieux. Ils ont été accusés de vols de plus de 5000 $, recel, possession d’outils de cambriolage et bris de probation.

Carl Savoie est demeuré détenu. En 2015, cet individu avait été écroué à Toronto pour des événements quasi identiques, alors qu’il faisait équipe avec un complice de Rivière-Bleue. C’est la police de Terrebonne qui menait alors l’enquête pour des larcins s’élevant à plus de 1,5 M$. L’affaire avait défrayé les manchettes torontoises.

Carl Savoie devait avoir son enquête sur remise en liberté le 19 octobre au palais de justice de Laval.

Quant à Miguel Gagnon, qui ne possède aucun antécédent judiciaire, il a été libéré avec des conditions à respecter et devra revenir à la cour le mardi 4 décembre.

Appel au public

Les enquêteurs ont des raisons de croire que les suspects auraient commis d’autres vols de catalyseurs sur des camions de déménagement et livraison n’ayant pas été rapportés aux services de police concernés.

Toute personne victime de vol, avec ou sans image de caméra de surveillance, est priée de communiquer l’information, de façon confidentielle, sur la ligne info du SPL au 450 662-INFO (4636) ou le 911, en mentionnant le dossier LVL 180223 022.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page