Connectez-vous à nous

Deux projets en alimentation voient le jour à Pont-Viau

lidl opening times today

Actualités

Deux projets en alimentation voient le jour à Pont-Viau

SOCIÉTÉ. C’était jour de fête le 24 novembre à l’intérieur des murs du Relais communautaire de Laval, alors qu’on soulignait le lancement de la carte des ressources en alimentation et le projet «Panier Arrivé, Panier Servi».

Commentaires

Cent cartes indiquant les ressources où se procurer fruits, légumes et denrées fraîches dans le quartier Pont-Viau ont été distribuées cette journée, alors que 700 autres seront disponibles par le biais de la Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI) de Pont-Viau, dont l’existence repose sur la mobilisation collective, et ses partenaires.
«L’idée est partie d’un groupe de citoyens qui trouvaient que les ressources dans le quartier n’étaient pas nombreuses, explique Françoise Legaré Pelletier, coordonnatrice de la RUI Pont-Viau. Ils ont fait des recherches et recensé les commerces et regroupements et ont finalement réalisé qu’il y en avait beaucoup plus qu’ils pensaient au départ.»

La carte contient des points de repère, tels écoles, trajets d’autobus et parcs, de même que les logos référant aux épiceries, organismes, pâtisseries ou boulangeries. «D’un côté de la carte, ce sont les commerces et de l’autre, les organismes et services en alimentation», mentionne la coordonnatrice.

Une version Web a également été créée et propose de l’information supplémentaire sur les endroits ciblés, notamment les heures d’ouverture et le numéro de téléphone. «Les citoyens et partenaires de la RUI ont travaillé près d’un an à ce projet», fait valoir Françoise Legaré Pelletier.

Dons de récoltes

La deuxième action mise de l’avant dans le quartier découle d’une entente avec trois agriculteurs, soit Les Vergers Lafrance, les Vergers d’Émilie et Chez Vaillancourt (Ferme d’Auteuil).

«L’objectif est de trouver des solutions au manque de dons en légumes et fruits frais, mentionne Françoise Legaré Pelletier, précisant que le Centre d’Implication Libre de Laval (CIIL) et le Relais communautaire de Laval collaboraient au projet. Le panier d’épicerie a beaucoup augmenté et les fruits et légumes sont de plus en plus cher. La pauvreté est un enjeu.»

Panier Arrivé, Panier Servi a débuté à la fin du mois d’août. Les fruits et légumes donnés par les agriculteurs sont réutilisés de trois façons: dans les repas communautaires préparés par des regroupements; transformés au Centre d’Implication Libre de Laval lors d’ateliers de cuisine durant lesquels des repas sont concoctés et ensuite vendus à bas prix; offerts à des organismes pour le dépannage alimentaire.

«Jusqu’à présent, nous avons eu des pommes, tomates, aubergines, citrouilles, courges et poivrons. Nous aimerions éventuellement avoir d’autres partenaires qui pourraient contribuer, c’est notre objectif à moyen terme», de conclure Françoise Legaré Pelletier.

Cent cartes indiquant les ressources où se procurer fruits, légumes et denrées fraîches dans le quartier Pont-Viau ont été distribuées cette journée, alors que 700 autres seront disponibles par le biais de la Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI) de Pont-Viau, dont l’existence repose sur la mobilisation collective, et ses partenaires.
«L’idée est partie d’un groupe de citoyens qui trouvaient que les ressources dans le quartier n’étaient pas nombreuses, explique Françoise Legaré Pelletier, coordonnatrice de la RUI Pont-Viau. Ils ont fait des recherches et recensé les commerces et regroupements et ont finalement réalisé qu’il y en avait beaucoup plus qu’ils pensaient au départ.»

La carte contient des points de repère, tels écoles, trajets d’autobus et parcs, de même que les logos référant aux épiceries, organismes, pâtisseries ou boulangeries. «D’un côté de la carte, ce sont les commerces et de l’autre, les organismes et services en alimentation», mentionne la coordonnatrice.

Une version Web a également été créée et propose de l’information supplémentaire sur les endroits ciblés, notamment les heures d’ouverture et le numéro de téléphone. «Les citoyens et partenaires de la RUI ont travaillé près d’un an à ce projet», fait valoir Françoise Legaré Pelletier.

Dons de récoltes

La deuxième action mise de l’avant dans le quartier découle d’une entente avec trois agriculteurs, soit Les Vergers Lafrance, les Vergers d’Émilie et Chez Vaillancourt (Ferme d’Auteuil).

«L’objectif est de trouver des solutions au manque de dons en légumes et fruits frais, mentionne Françoise Legaré Pelletier, précisant que le Centre d’Implication Libre de Laval (CIIL) et le Relais communautaire de Laval collaboraient au projet. Le panier d’épicerie a beaucoup augmenté et les fruits et légumes sont de plus en plus cher. La pauvreté est un enjeu.»

Panier Arrivé, Panier Servi a débuté à la fin du mois d’août. Les fruits et légumes donnés par les agriculteurs sont réutilisés de trois façons: dans les repas communautaires préparés par des regroupements; transformés au Centre d’Implication Libre de Laval lors d’ateliers de cuisine durant lesquels des repas sont concoctés et ensuite vendus à bas prix; offerts à des organismes pour le dépannage alimentaire.

«Jusqu’à présent, nous avons eu des pommes, tomates, aubergines, citrouilles, courges et poivrons. Nous aimerions éventuellement avoir d’autres partenaires qui pourraient contribuer, c’est notre objectif à moyen terme», de conclure Françoise Legaré Pelletier.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page