Connectez-vous à nous

Deux pitbulls saisis après avoir tué un chien

Actualités

Deux pitbulls saisis après avoir tué un chien

Pendant que le bichon maltais qu’ils ont tué sera bientôt sous autopsie, deux chiens de race pitbull ont été saisis après une agression s’étant produite sur la montée Montrougeau, dans l’après-midi du 18 juin.

Les deux animaux sont actuellement mis en cage au refuge Berger Blanc en attente d’une évaluation comportementale.

«Un vétérinaire expert se chargera d’évaluer notamment le degré de dangerosité et d’agressivité de ces chiens qui se promenaient en toute liberté après avoir réussi à s’échapper par la porte mal enclenchée d’une maison, croit-on pour l’instant», de confier Geneviève Major, porte-parole du Service de police de Laval.

«Nous n’avons pas de restriction de race pour les chiens sur le territoire et cherchons plutôt à responsabiliser les maîtres d’animaux, spécifie Sarah Bensadoun, responsable des affaires publiques à la Ville de Laval. Quand le chien d’un citoyen est impliqué dans un événement pouvant menacer la sécurité d’une personne ou d’un autre animal, les deux font aussitôt l’objet d’une enquête s’il y a signalement au 911.»

Funeste rencontre

Il était 14h20 quand un passant a aperçu les deux pitbulls sans laisse ni collier et les a interceptés, cherchant alors à repérer leur maître.

«Le citoyen a réussi à les arrêter, de continuer la sergente Major. Les chiens n’étaient aucunement agressifs et obéissaient même quand il leur ordonnait de s’asseoir.»

Le sort a cependant voulu qu’une dame qui rentrait chez elle d’une balade en compagnie de son bichon maltais passe non loin. Bien sûr, les pitbulls n’ont pas résisté à l’envie de faire connaissance.

Au départ, tout semblait bien aller jusqu’à ce que le petit chien ne commence à japper. «Les pitbulls auraient alors changé subitement de comportement et ils ont attaqué le bichon», précise la sergente Major.

Les pitbulls auraient brassé le petit chien dans leur gueule avant de l’abandonner inanimé.

Accident mortel

À leur arrivée, les policiers n’ont pu que constater le triste résultat de cette attaque, eux qui répondaient d’abord à un appel de chiens errants.

Même constat pour le propriétaire des pitbulls. Ce dernier avait été alerté par le système d’alarme déclenché par ses animaux de compagnie quand ils ont franchi la porte de la résidence de son frère où leur mère venait de faire le ménage, dans une succession de gestes banals au résultat malheureusement funeste.

«En ce moment, nous n’avons pas de motif d’arrestation et accusation, mais l’enquête se poursuit», de conclure Geneviève Major.

Selon le diagnostic posé durant l’évaluation du chien et l’investigation sur son maître, l’animal peut être saisi indéfiniment et remis à un refuge, confié plutôt à un nouveau propriétaire ou euthanasié s’il est démontré qu’il est dangereux.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page