Connectez-vous à nous

Détection de diabète à la STL

Actualités

Détection de diabète à la STL

Pour leur première activité de détection en entreprise, ce mois-ci, l’Association du diabète Laval Laurentides (ADL) a ciblé la Société de transport de Laval (STL), le métier de chauffeur incluant de longues périodes de sédentarité, un facteur de risque pour le développement de la maladie.

Installées à l’intersection du garage, bureau, vestiaire et restaurant du bureau d’administration de la STL, sur le boulevard Francis-Hugues, les infirmières ont effectué des prises de sang aux nombreux employés.

«Le but n’est pas de diagnostiquer, a indiqué Cathy Cagnin, directrice générale de l’ADL. Nous sommes là pour sensibiliser.»

Selon elle, étant donné la moyenne d’âge élevée chez les conducteurs, il s’agit d’un public cible idéal. «Les diabétiques savent généralement quoi faire, a-t-elle ajouté. Mon but, c’est d’en trouver de nouveaux.»

Santé

Pour sa part, Martin, 44 ans, a profité de l’occasion pour s’informer. «Je ne vais pas souvent chez le médecin, a-t-il commenté. C’est une approche plus accessible, facile.»

L’organisme lavallois n’était pas le seul présent du 12 au 16 novembre, une semaine thématique pour la santé et sécurité au travail des 600 chauffeurs de la STL. «Il y a eu des kiosques sur l’apnée du sommeil, ergonomie, la posture et les interventions positives», a décrit Josée Prud’Homme, directrice des ressources humaines à la STL.

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à la politique provinciale et fédérale, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page