Connectez-vous à nous

Dessau Soprin redevient Dessau

Actualités

Dessau Soprin redevient Dessau

Dessau Soprin change de dénomination sociale à la faveur de Dessau, le nom de la société lavalloise qui prévalait jusqu’à la fusion de 1998 avec la firme Soprin-ADS.

Commentaires

Créée il y a 50 ans, la seconde firme d’ingénierie-conseil en importance au Québec et la 5e au pays nourrit de grandes ambitions pour les deux prochaines années. En fait, le plan d’affaires prévoit gonfler à un demi-milliard de dollars les revenus annuels de l’entreprise dès 2009, ce qui représente une hausse de plus de 40 % sur l’actuel chiffre d’affaires. Cette croissance passera principalement par ses activités au Canada, au Maghreb, en Amérique du Sud, en Amérique centrale et dans les Caraïbes, là où la firme est particulièrement active, laisse entendre son président-directeur général Jean-Pierre Sauriol. Dans la même foulée, Dessau affirme vouloir consolider sa présence au Québec et développer davantage les volets construction et exploitation.

Il va sans dire que la société de génie-construction est résolue à poursuivre sur son irrésistible lancée des dix dernières années qui furent ponctuées par une quinzaine d’acquisitions.

Au nombre des 100 plus importantes sociétés d’ingénierie au monde, Dessau se targue d’afficher un taux de satisfaction de 94 % de ses employés au travail. «Nous

traitons nos employés avec égard et respect et nous leur confions beaucoup de

responsabilités», déclare Jean-Pierre Sauriol au sujet de ses 3 000 employés qui «constituent le coeur et la matière grise de Dessau aujourd’hui».

L’approche du guichet unique est une avenue sur laquelle tablera Dessau pour réaliser encore davantage de projets à l’étranger. Bon an mal an, la société lavalloise réalise 4 000 projets et génère un chiffre d’affaires de 350 M$, alors que le capital de l’entreprise est détenu par un groupe de 178 employés, cadres et dirigeants.

Elle possède son siège social à Laval, des bureaux dans 40 villes ainsi qu’à l’international où elle opère une place d’affaires en Algérie, au Chili, au Pérou, en République Dominicaine et au Costa Rica.

Fichier: Jean-Pierre Sauriol

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page