Connectez-vous à nous

Després et Sherbatov complices dans la KHL

Hockey

Després et Sherbatov complices dans la KHL

HOCKEY. Deux anciens de l’organisation de Delta de Laval Simon Després et Eliezer Sherbatov sont à nouveau réunis dans la Ligue continentale de hockey (KHL). Ils portent les couleurs du Slovan de Bratislava.

Commentaires

Quand les Ducks d’Anaheim ont racheté le contrat de Simon au cours de l’été, le défenseur a communiqué avec son bon ami Eliezer pour lui faire part de son intérêt de jouer avec lui dans la KHL.

«Quand nous avons rencontré des équipes, nous voulions vraiment jouer ensemble, spécifie Després. C’était la condition! Je suis très content d’avoir pu signer un contrat avec mon ami d’enfance.»

Les deux hockeyeurs ont joué un contre l’autre dans la catégorie novice alors qu’Eliezer habitait Montréal. «Je me souviens qu’on m’avait dit qu’il y avait un grand défenseur à Laval difficile à contourner, se souvient Sherbatov. C’était Simon. Je voulais toujours bien faire contre lui et démontrer que j’étais moi aussi le meilleur.»

Par la suite, ils ont été coéquipiers à plusieurs reprises pour des formations de l’ouest de Laval. «Je suis très heureux de vivre cette aventure avec Simon, enchaîne Sherbatov. Je me souviens quand il venait chez ma grand-mère et qu’il mangeait une bonne soupe russe (betteraves). Il ne comprenait pas un seul mot. Nous avons toujours gardé contact.»

Després adore la présence de son bon ami en Slovaquie. «Eliezer parle russe, c’est très utile.»

Retour dans la LNH

Després a disputé 193 parties dans la LNH avec les Ducks et les Penguins de Pittsburgh. Il aimerait bien revenir dans le circuit Bettman, mais compte refaire ses preuves.

«Je pense que j’ai démontré que je pouvais encore jouer dans un haut calibre», précise le hockeyeur de Laval-Ouest format géant qui a pris part à 35 parties avec le Slovan. Il a amassé 4 buts, 6 passes et 10 points. Il a écopé de 78 minutes de pénalités.

Quand la porte s’est ouverte pour le vieux continent, Simon n’a pas hésité à montrer son intérêt pour évoluer dans la KHL. «Je voyais aussi une chance unique de porter les couleurs du Canada aux Jeux olympiques. C’était la meilleure option pour moi», poursuit celui qui pourrait être fixé demain s’il jouera en Corée du Sud en février.

Les deux amis considèrent que la KHL offre le plus haut calibre en Europe. Simon croit que les attaquants Ilya Kowalchuk et Nikita Gusev, de St.Peterburg SKA, ainsi que Sergei Mozyakin, de Magnitogorsk Mettalurg, figurent parmi les meilleurs du circuit.

Même s’il avoue que l’adaptation a été difficile, il adore son séjour en Slovaquie. «Le style de jeu est très différent de la NHL, avoue-t-il. J’adore jouer sur les grandes surfaces. Ça frappe beaucoup moins. Ça permet de pouvoir avoir une carrière plus longue.»

Fort calibre

Pour sa part, Sherbatov évolue depuis quelques années en Europe. L’an dernier, il a porté les couleurs de Neuilly-sur-Marne en France dans un calibre inférieur à la KHL. «Je savais que j’étais près de la KHL. J’adore ce que je vis présentement.»

L’athlète de Sainte-Dorothée est utilisé à toutes les sauces. Il se fait surtout remarquer par sa grande vitesse et sa fougue.  Il a compté 1 but et récolté 2 passes en 26 parties avec la formation slovaque. Il est fier de pouvoir dire qu’il est le premier joueur originaire d’Israël à évoluer dans cette Ligue.

«J’ai bien hâte d’affronter l’ancien défenseur du Canadien Andreï Markov. J’espère le déjouer», termine Eliezer Sherbatov.

Quand les Ducks d’Anaheim ont racheté le contrat de Simon au cours de l’été, le défenseur a communiqué avec son bon ami Eliezer pour lui faire part de son intérêt de jouer avec lui dans la KHL.

«Quand nous avons rencontré des équipes, nous voulions vraiment jouer ensemble, spécifie Després. C’était la condition! Je suis très content d’avoir pu signer un contrat avec mon ami d’enfance.»

Les deux hockeyeurs ont joué un contre l’autre dans la catégorie novice alors qu’Eliezer habitait Montréal. «Je me souviens qu’on m’avait dit qu’il y avait un grand défenseur à Laval difficile à contourner, se souvient Sherbatov. C’était Simon. Je voulais toujours bien faire contre lui et démontrer que j’étais moi aussi le meilleur.»

Eliezer Sherbatov  et Simon Després adorent jouer dans la KHL.Eliezer Sherbatov et Simon Després adorent jouer dans la KHL.  ©Photo – Picasa

Par la suite, ils ont été coéquipiers à plusieurs reprises pour des formations de l’ouest de Laval. «Je suis très heureux de vivre cette aventure avec Simon, enchaîne Sherbatov. Je me souviens quand il venait chez ma grand-mère et qu’il mangeait une bonne soupe russe (betteraves). Il ne comprenait pas un seul mot. Nous avons toujours gardé contact.»

Després adore la présence de son bon ami en Slovaquie. «Eliezer parle russe, c’est très utile.»

Retour dans la LNH

Després a disputé 193 parties dans la LNH avec les Ducks et les Penguins de Pittsburgh. Il aimerait bien revenir dans le circuit Bettman, mais compte refaire ses preuves.

«Je pense que j’ai démontré que je pouvais encore jouer dans un haut calibre», précise le hockeyeur de Laval-Ouest format géant qui a pris part à 35 parties avec le Slovan. Il a amassé 4 buts, 6 passes et 10 points. Il a écopé de 78 minutes de pénalités.

Quand la porte s’est ouverte pour le vieux continent, Simon n’a pas hésité à montrer son intérêt pour évoluer dans la KHL. «Je voyais aussi une chance unique de porter les couleurs du Canada aux Jeux olympiques. C’était la meilleure option pour moi», poursuit celui qui pourrait être fixé demain s’il jouera en Corée du Sud en février.

Les deux amis considèrent que la KHL offre le plus haut calibre en Europe. Simon croit que les attaquants Ilya Kowalchuk et Nikita Gusev, de St.Peterburg SKA, ainsi que Sergei Mozyakin, de Magnitogorsk Mettalurg, figurent parmi les meilleurs du circuit.

Même s’il avoue que l’adaptation a été difficile, il adore son séjour en Slovaquie. «Le style de jeu est très différent de la NHL, avoue-t-il. J’adore jouer sur les grandes surfaces. Ça frappe beaucoup moins. Ça permet de pouvoir avoir une carrière plus longue.»

Fort calibre

Pour sa part, Sherbatov évolue depuis quelques années en Europe. L’an dernier, il a porté les couleurs de Neuilly-sur-Marne en France dans un calibre inférieur à la KHL. «Je savais que j’étais près de la KHL. J’adore ce que je vis présentement.»

L’athlète de Sainte-Dorothée est utilisé à toutes les sauces. Il se fait surtout remarquer par sa grande vitesse et sa fougue.  Il a compté 1 but et récolté 2 passes en 26 parties avec la formation slovaque. Il est fier de pouvoir dire qu’il est le premier joueur originaire d’Israël à évoluer dans cette Ligue.

«J’ai bien hâte d’affronter l’ancien défenseur du Canadien Andreï Markov. J’espère le déjouer», termine Eliezer Sherbatov.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page