Connectez-vous à nous

COVID-19

Des repas livrés aux soins intensifs

Le personnel soignant à l’unité des soins intensifs de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé a eu droit à un repas offert par l’équipe du courtier immobilier Alex Haddou, le jeudi 7 mai.

Il y avait de quoi nourrir les 90 employés des quarts de jour, de soir et de nuit, mentionne la responsable des communications à la Fondation de la Cité, Christine Girard.

«À la Fondation, on est comme aux premières loges pour voir toute la solidarité dont est capable la communauté lavalloise. C’est extrêmement touchant», dit-elle.

Alex Haddou et son équipe ont livré 90 repas le 7 mai pour autant d’anges gardiens qui se relaient dans les trois quarts de travail à l’unité des soins intensifs de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé. (Photo gracieuseté)

Générosité contagieuse

Depuis le début de la pandémie, cette organisation dont la mission est de recueillir des fonds servant, entre autres, à l’acquisition d’équipements médicaux de haute technologie voit à coordonner les élans de générosité qui se manifestent ici et là.

«Ces jours-ci, je traite en moyenne deux à trois offres par jour de toute nature, poursuit-elle. Hier, par exemple, on a reçu 400 repas de [la rôtisserie] Benny&Co».

Si certains donateurs approchent la fondation en ciblant certains établissements où un des leurs proches y travaille ou y est hébergé, d’autres s’en remettent à l’équipe en place pour redistribuer les repas et autres douceurs à travers le réseau de 32 installations de soins de santé, ce que la Fondation s’emploie à faire le plus équitablement possible.

10 500 employés

«Faut savoir qu’au CISSS [Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval], il y a 10 500 employés. Ce n’est pas évident de gâter tout le monde, mais on est en bonne voie d’y arriver», poursuit Mme Girard en saluant la grande générosité dont font preuve les Lavallois.

Elle ajoute qu’au-delà des repas, le fait de savoir qu’on pense à eux et de sentir le soutien de la population les touche droit au cœur. Ainsi, derrière leur masque de procédure (voir photo), Christine Girard pouvait voir leur sourire lorsqu’elle a assuré la livraison des victuailles au poste infirmier.

Par ce geste, M. Haddou dit avoir fait d’une pierre deux coups, soutenant et remerciant les anges gardiens en devoir à l’unité des soins intensifs de la Cité tout en encourageant la pâtisserie-boulangerie du secteur, la Dolce Sapore.

Par ailleurs, le Fonds de soutien d’urgence COVID-19 lancé ces dernières semaines a déjà permis d’amasser plus de 100 000 $, lesquels visent notamment à améliorer les conditions de vie des personnes âgées vivant dans les cinq centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) du réseau public touchés par la pandémie.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page