Connectez-vous à nous

Des lieux accidentogènes

Actualités

Des lieux accidentogènes

En l’espace d’une semaine, ce mois-ci, l’horreur a frappé deux fois sur l’avenue des Bois, à Sainte-Dorothée.

Commentaires

Une jeune automobiliste de 21 ans a perdu la vie le 8 septembre aux aurores, lorsqu’elle est entrée en collision avec une voiture qui circulait en sens inverse. Son décès a été constaté sur les lieux de l’accident.

Une semaine plus tôt, le 1er septembre à 3h du matin, deux jeunes, début vingtaine, qui prenaient place dans le même véhicule étaient victimes d’une violente sortie de route.

Tous deux ont subi plusieurs fractures, dont une rupture de la colonne vertébrale.

Route 335 et avenue Marcel-Villeneuve

À l’instar de cette route à double sens, que constitue le prolongement de l’autoroute 440 Ouest, la route 335 est également identifiée comme une voie de circulation à haut risque d’accidents, mentionne la porte-parole du Service de police de Laval, Nathalie Lorrain.

Ce tronçon de 10 kilomètres, reliant le boulevard Dagenais à Bois-des-Filion, a connu son lot d’accidents mortels ces dernières années, comme en témoignent ces croix plantées en bordure du chemin.

Dans l’extrême pointe est de l’île Jésus, l’avenue Marcel-Villeneuve pose aussi problème. «C’est très long et très droit, sans intersection. Ça file à vive allure», observe Mme Lorrain, en évoquant cette autre route à double sens, bordée de champs de part et d’autre.

Intersections dangereuses

L’intersection des boulevards des Laurentides et Saint-Martin est jugée le carrefour le plus dangereux en sol lavallois.

On y déplore plusieurs accidents, impliquant souvent des piétons en raison de la présence de quatre tours à bureaux et de restaurants aux quatre coins.

Autre intersection à risque est celle située à l’angle des Laurentides et de Bernina, à Vimont, théâtre d’au moins deux accidents avec blessés graves en 2012.

Par ailleurs, le carrefour des autoroutes 440 et 15 est considéré à très haut risque d’accrochage, nommément en raison des nombreux commerces qui bordent leurs voies de service respectives.

Enfin, la tendance à la baisse des accidents routiers avec blessés observée au cours des cinq dernières années s’est poursuivie en 2012.

L’an dernier, la police de Laval a recensé 4 décès, 52 blessés graves et 1213 blessés légers. Depuis 2004, le taux d’accidents mortels et avec blessés graves a chuté de moitié.

À lire aussi: Accidents de la route: Laval prend le 123e rang d’un palmarès de 180 municipalités québécoises

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page