Connectez-vous à nous

Des cliniques à la recherche de médecins

Communauté

Des cliniques à la recherche de médecins

La clinique médicale Laval Ouest, située au 3400 boulevard Sainte-Rose, a annoncé sa fermeture en mai 2012. À cette date, un homme d’affaires, propriétaire de la bâtisse, prendra possession des lieux.

«Deux omnipraticiens sur cinq partiront à la retraite en mai 2012, indique la Dre Michèle Ouellette. On cherchait de nouveaux médecins pour participer à la gestion de la clinique, d’autant qu’à trois, on ne peut pas offrir le même service», ajoute-t-elle.

La clinique médicale Laval Ouest, ouverte depuis 34 ans, emploie neuf personnes. Située dans le centre médical éponyme, elle reçoit en moyenne 130 patients par jour et près de 40 les fins de semaine et jours fériés.

Manque de relève

«Cela fait longtemps que l’on cherche de la relève. La clinique a été en vente pendant quatre ou cinq ans, affirme la Dre Ouellette. Nous avions même écrit une lettre à Michelle Courchesne, ministre responsable de la région de Laval.»

Les médecins, en annonçant la fermeture de la clinique, avait fait la proposition suivante: «Suite aux informations publiques concernant l’intention du CSSS de Laval d’implanter un nouveau point de service dans l’ouest de l’île, n’y aurait-il pas lieu d’envisager l’utilisation à cette fin de nos locaux, dont la vocation est déjà associée dans l’esprit des citoyens à leur bien-être et à leur santé?»

La question est restée lettre morte. Le prochain point de service devrait ouvrir dans le courant de l’année. En août 2010, le CSSS annonçait qu’il se situerait au coin du boulevard Dagenais et de la montée Champagne.

Trouver des médecins

Le détaillant Pharmaprix, situé rue Desserte ouest à Sainte-Dorothée, dispose d’un espace attenant qu’il souhaiterait louer à une clinique médicale. «Nous préconisons une clinique médicale à côté du magasin, mais les locaux sont vides depuis six ans», déclare le gérant, Marc Lyrette. «On a de la misère à trouver des médecins», confirme son assistante.

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec indique par la voix de son directeur des communications, Jean-Pierre Dion, que 332 médecins généralistes exercent à Laval.

«D’après les calculs établis par le ministère de la Santé en août 2010, il en faudrait 402. Il manque donc 70 médecins à Laval, soit 17 % de plus qu’aujourd’hui», explique M. Dion, ajoutant que le déficit à l’échelle de la province est de 13 %.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page