Connectez-vous à nous
Des 10 élus sur la photo, 5 en étaient à leur dernière présence au conseil municipal lors de la séance du 5 octobre dernier. (Photo 2M.Media – Martin Deland)

Municipal

Dernier tour de piste pour cinq élus

Le maire Marc Demers et quatre conseillers municipaux ont pris part le 5 octobre au soir à leur dernière séance du conseil municipal.

«Je remets au prochain dirigeant une ville du XXIe siècle», a déclaré M. Demers après avoir dressé le bilan de ses deux mandats à la mairie de Laval en ouverture d’assemblée. À 70 ans, il quitte la vie publique avec le sentiment du devoir accompli.

Conseillère de Val-des-Arbres, Christiane Yoakim présidait pour sa part à sa dernière assemblée, elle qui a occupé le poste de présidente du conseil au cours des huit dernières années.

Élue de Sainte-Rose, responsable de l’environnement, de l’urbanisme et des technologies de l’information au sein du comité exécutif où elle siège depuis son élection de 2013, Virginie Dufour tirera également sa révérence le dimanche 7 novembre prochain, jour du scrutin.

À l’instar de son collègue Aram Elagoz, qui quitte au terme d’un mandat de quatre ans à titre de conseiller dans Renaud et responsable des bibliothèques et musées, Mme Dufour «ne ferme pas la porte à la politique pour toujours», a-t-elle mentionné.

Siégeant à titre d’indépendant, Daniel Hébert tourne également la page après avoir représenté les citoyens du Marigot pendant huit ans. M. Hébert préside aux destinées du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) en plus de siéger au Conseil consultatif agricole (CCA) de Laval.

Soutien

Le président de l’Association québécoise des anciennes élues et anciens élus municipaux (AQAÉM), Denis Lapointe, affirme que «les lendemains d’une fin d’engagement politique sont remplis d’émotions, de surprises et parfois de déceptions».

En soutien à ce «deuil à vivre», l’AQAÉM, en partenariat avec le Centre de services aux entreprises du Cégep Marie-Victorin et l’Union des municipalités du Québec (UMQ), lance un programme de formation inédit sur le thème «La politique: et après?»

Du 1er au 26 novembre, une première formation d’une durée de 15 heures (12 heures en version abrégée) sera présentée pour ceux qui ont fait le choix de ne pas solliciter un renouvellement de mandat.
Quant aux élus qui connaîtront la défaite le 7 novembre au soir, un second parcours de formation leur sera offert dès l’hiver 2022.

«Plusieurs thèmes seront abordés par nos formatrices et formateurs, notamment la gestion et les impacts des réseaux sociaux, les compétences transférables et l’importance du réseautage. Ce ne sont que quelques notions du volet psychosocial de cette formation qui traitera également des aspects financiers et légaux», indique la coordonnatrice du Centre de services aux entreprises du Cégep Marie-Victorin, Véronique Coutu, dans un communiqué publié le 7 octobre. Un accompagnement individuel sera également disponible sur demande.

«Désormais, les personnes qui ont choisi de consacrer plusieurs années à servir leur communauté disposeront d’un outil additionnel pour réussir leur sortie de la vie politique municipale», s’est réjoui le président de l’UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page