Connectez-vous à nous

Denis Robillard pourrait faire le saut au provincial

Actualités

Denis Robillard pourrait faire le saut au provincial

Le moins que l’on puisse dire est que le redécoupage de la carte électorale provinciale, qui a mené à la création d’un nouveau comté à Laval, ne laisse pas indifférent le conseiller municipal dans Sainte-Rose, Denis Robillard.

Membre de l’Équipe Vaillancourt, M. Robillard ne cache d’ailleurs pas un intérêt certain pour la nouvelle circonscription de Sainte-Rose.

«Ça me titille», reconnaît-il d’emblée en évoquant les délimitations du 6e comté de l’île Jésus, qui deviendra réalité sitôt le déclenchement des élections par le premier ministre Jean Charest.

Un comté sur mesure

En fait, le comté est à peine créé qu’il en connaît déjà les moindres recoins.

Pas étonnant puisque le comté de Sainte-Rose correspond en tous points au territoire desservi par le Bureau municipal de loisirs (BML) numéro 5, là où Denis Robillard a principalement oeuvré au cours de sa carrière de 28 ans à l’emploi de Ville Laval.

Après avoir occupé le poste d’agent de liaison au BML5 pendant cinq ans, puis de régisseur, il en a été directeur de 1984 à 1996.

Depuis 2001, il est le conseiller municipal du district électoral de Sainte-Rose, qui fait aujourd’hui partie du nouveau comté.

«Je ne crois pas que Sainte-Rose a des secrets pour moi», dit celui qui habite dans le village depuis 1955.

Il ne ferme pas la porte

À l’approche d’élections générales, pourrait-il se laisser assez tenter par le nouveau comté de Sainte-Rose pour faire le saut en politique provinciale ?

«Dans ma courte expérience politique, j’ai su apprendre qu’il ne fallait jamais dire jamais», répond d’abord prudemment Denis Robillard.

«Pour répondre autrement à la question, si on me demandait de me présenter à Laval dans un autre comté que celui de Ste-Rose, la réponse c’est non», précise-t-il.

De la même façon que si le PRO des Lavallois, le parti du maire Vaillancourt, lui avait offert en 2001 un district autre que celui de Sainte-Rose, il n’aurait jamais mis le pied à l’étrier de la politique.

«Moi, ma vie est à Ste-Rose. C’est le quartier où j’ai vécu toute ma vie», insiste celui qui a été élevé sur la rue Bienvenue.

Robillard à la CAQ ?

Son frère Yves Robillard, ex-candidat libéral dans une autre vie, qui a joint les rangs du parti politique de François Legault et qui travaille depuis à l’organisation électorale dans Sainte-Rose, verrait en Denis une candidature plus qu’intéressante pour la Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ).

Quant au principal intéressé, il assure qu’à ce jour, il n’a «pas encore» été approché par la direction de la CAQ.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page