Connectez-vous à nous

Déneigement de trottoirs: la Ville fait son mea culpa

lidl opening times today

Actualités

Déneigement de trottoirs: la Ville fait son mea culpa

CHAMPFLEURY. Une semaine après la dernière tempête, des Lavallois se plaignaient toujours de l’inaccessibilité des trottoirs en zone prioritaire, affirmait le Parti Laval, le 20 février.

Commentaires

«C’est le cas des citoyens du chemin de la Petite-Côte, dans le quartier Champfleury», souligne par voie de communiqué le chef du parti, Michel Trottier.

Considéré comme une rue de transit à haut débit de circulation, le chemin de la Petite-Côte fait d’ailleurs l’objet de mesures visant à diminuer à la fois la vitesse et le débit de voitures, rappelle-t-il, tout en soulignant les nombreux marcheurs qui l’empruntent pour se rendre à pied à l’école.

«Il n’y a aucune raison justifiant que [sept jours après la tempête] les piétons doivent marcher dans la rue, alors qu’un trottoir existe», poursuit M. Trottier, conseiller municipal du district, qui demande au maire de reconnaître le problème et de corriger la situation.

Erreur

Le trottoir en question a été déneigé le 20 février en après-midi, faisait valoir le lendemain Carolanne L. Gagnon, porte-parole à la Ville.

«Le Service des travaux public fait son mea culpa. Il y a vraiment eu erreur au niveau du chemin de la Petite-Côte», concède-t-elle.

En fait, au moment d’établir le plan de match, les stratèges derrière l’opération déneigement ont inclus le chemin de la Petite-Côte – bordé d’un seul trottoir côté nord – dans un parcours où toutes les rues ont deux trottoirs.

Or, le 17 février, les équipes considéraient qu’un trottoir avait été dégagé sur toutes les rues jugées prioritaires du secteur afin que les piétons puissent y circuler de façon sécuritaire, ce qui n’était manifestement pas le cas.

«Ç’a été corrigé dans le système. La prochaine fois, c’est certain que le côté avec trottoir va être fait en premier», assure Mme Gagnon.

Le 21 février en fin de journée, les opérations de chargement de la neige dans les camions étaient pratiquement toutes complétées.
Le 21 février en fin de journée, les opérations de chargement de la neige dans les camions étaient pratiquement toutes complétées.  ©Photo – Photo TC Media – Archives

Bilan de l’opération

Le 21 février en fin de journée, les opérations de chargement de la neige dans les camions étaient pratiquement toutes complétées.

«Il restera environ 1 % de ces opérations à finaliser, notamment sur les rues où le non-respect de la signalisation a empêché le passage des équipements dans les derniers jours», lassait savoir Mme Gagnon.

Quant aux rues résidentielles où la neige est soufflée sur les terrains, elles devraient normalement être complètement déblayées d’ici vendredi.

«Aucun effort n’a été négligé, affirme la Ville. Les 250 employés de jour, les 118 employés de nuit, la totalité des équipements disponibles et l’ensemble des entrepreneurs contractuels ont mis la main à la pâte pour avancer les opérations le plus rapidement possible la semaine dernière.»

Enfin, conformément à la loi qui limite à 70 heures par semaine les heures de conduite par opérateur, les opérations ont fait relâche le samedi 18 février avant de reprendre le lendemain.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page