Connectez-vous à nous

Delta rend un vibrant hommage à Martin St-Louis

lidl opening times today

Hockey

Delta rend un vibrant hommage à Martin St-Louis

HOCKEY. Le chandail numéro 26 de Martin St-Louis a été hissé dans les hauteurs de l’aréna Samson, ce soir (11 février), là où il a donné ses premiers coups de patin.

Commentaires

«Ça m’a vraiment surpris d’être honoré. Ça me fait chaud au cœur. On ne voit pas cela tous les jours», a-t-il dit dans une entrevue accordée à TC-Media.

L’ancien porte-couleurs des Deltas de Laval a reçu cet honneur afin de souligner sa brillante carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et son engagement civique.

Plus de 380 personnes ont assisté à la cérémonie où on a présenté un montage vidéo de la carrière de Martin St-Louis, du niveau novice à la Ligue nationale de hockey (LNH). On pouvait entendre les amateurs scander son nom et s’émouvoir devant ses feintes magistrales.

Martin était accompagné par son père Normand et son fils Ryan. Le maire Marc Demers, son premier entraîneur Gilles Langlois et le président des Deltas Christian Le Bouc ont tour à tour pris la parole pour lui rendre hommage.

France est toujours là

Martin a eu une pensée pour sa mère France, qui est décédée le 9 mai 2014 à la suite d’un infarctus. Parions qu’elle a arboré un large sourire du haut du ciel en voyant cet honneur réservé à son fils. «C’est une soirée spéciale pour moi et ma famille. France est toujours présente avec moi. Elle m’a beaucoup donné», a-t-il lancé avec émotion.

Replonger dans ses souvenirs

Cette soirée honorifique a permis à Martin de replonger dans ses vieux souvenirs. «Tout a commencé à l’aréna Samson avec Delta. Je retiens de bons souvenirs à l’aréna Samson. J’en ai passé des heures dans mes patins aux parcs Couvrette et Florent. Je me souviens que j’appelais ma mère quand la partie était terminée à Florent pour qu’elle vienne me porter à Couvrette», s’est-il rappelé.

Heureux papa à temps plein

Depuis sa retraite, Martin est un heureux papa à temps plein et il n’a pas le temps de s’ennuyer puisque le hockey occupe une place importante.

Il dirige maintenant les équipes de hockey de ses fils Ryan (12 ans), Lucas (10 ans) et Mason (8 ans), au Connecticut. D’ailleurs, il tentera de conduire son équipe aux grands honneurs du 57e Tournoi international pee-wee de Québec qui se déroule jusqu’au 21 février.

Martin conserve d’excellents souvenirs de sa deuxième participation en tant que joueur au Tournoi pee-wee de Québec. Il portait alors les couleurs des Sénateurs de Laval-Ouest, formation qui représentait les Canadiens de Montréal. Il avait alors comme coéquipiers, Jocelyn Thibault et Éric Perrin.

«Je me suis retrouvé sur la même glace que mon idole Mats Naslund dans un entraînement. Je me souviens que nous avions aussi pratiqué avec Patrick Roy. Je ne pensais pas revenir à ce tournoi. C’est formidable de voir mon fils Ryan y prendre part», souligne-t-il.

Grande fierté pour le paternel

«C’est assez spécial de voir immortalisé le chandail de Martin, a déclaré le père du hockeyeur, Normand St-Louis. Je me souviens très bien de la première fois lorsque j’ai amené Martin à l’aréna Samson. Je suis fier que Delta retire son chandail.»

«Dès son jeune âge, Martin rêvait déjà de la LNH. Je me rappelle qu’il avait joué une seule saison dans la catégorie novice, mais qu’il avait passé quatre ans dans l’atome.»

Le paternel a vanté l’homme qu’était devenu son fils. «Oui, je suis fier de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey et le fait qu’il ait gagné la coupe Stanley. Toutefois, ma plus grande fierté réside dans le fait qu’il soit devenu un bon papa et il s’occupe bien de ses enfants.»

Un Delta

St-Louis a gravi les échelons du hockey mineur en portant les couleurs des équipes des Deltas, jusqu’à la catégorie atome. Il a notamment endossé l’uniforme des Sénateurs de Laval, équipe élite avant de jouer avec les défunts Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière (midget AAA). Il avait terminé premier au classement des compteurs et remporté le trophée Sylvain-Turgeon avec une fiche de 29 buts et 74 passes, pour un cumulatif de 103 points.

Palmarès éloquent

N’ayant jamais été repêché par une équipe de la LNH, St-Louis a montré des statistiques reluisantes chez les professionnels. Il a marqué 391 buts et récolté 642 passes, pour un total de 1033 points, en 1134 matchs, avec les Flames de Calgary, le Lightning de Tampa Bay et les Rangers de New York. Il a remporté deux fois le trophée Art Ross remis au meilleur marqueur de la LNH et a gagné les trophées Hart, Ted Lindsay et Lady Bing (trois fois). Il a également aidé le Lightning de Tampa Bay à remporter la coupe Stanley en 2004.

St-Louis a aussi mis la main sur une médaille d’or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, deux médailles d’argent aux Championnats du monde et une médaille d’or à la Coupe du monde.

Autre texte à lire: Martin St-Louis aura un aréna à son nom.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page