Connectez-vous à nous

Début des travaux pour la patinoire des Canadiens à Laval

Communauté

Début des travaux pour la patinoire des Canadiens à Laval

INFRASTRUCTURE. Geneviève Paquette, directrice générale de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, et le maire Marc Demers ont souligné le début des travaux de la patinoire BLEU BLANC BOUGE du parc Émile, à Laval-des-Rapides, le 25 août.

Commentaires

Les jeunes lavallois auront une patinoire extérieure sur laquelle ils pourront aller s’amuser et jouer au hockey, plusieurs mois par année, dès janvier.

Ce n’est pas à tous les coins de rue que l’on retrouve une patinoire extérieure réfrigérée, de dimension de la Ligue nationale de hockey (LNH), avec des bandes, des lignes bleues et rouges et même le logo du Canadien de Montréal.

Grâce à la Fondation des Canadiens pour l’enfance, à la Fondation Bon départ de Canadian Tire et à un investissement de 1,4 million $, une septième surface glacée verra le jour cet hiver.

«Nous sommes heureux de faire équipe avec la Ville de Laval, notre partenaire la Fondation Bon Départ de Canadian Tire, ainsi que les acteurs du milieu scolaire et communautaire dans le but commun d’encourager l’adoption de saines habitudes de vie et de faire bouger les jeunes défavorisés», a souligné d’entrée de jeu Geneviève Paquette, directrice générale de la Fondation des Canadiens pour l’enfance.

«L’avantage est que cette glace est toujours de bonne qualité. S’il pleut, elle pourra être disponible 24 heures plus tard en raison du système de réfrigération. Les jeunes pourront aussi pratiquer de nombreux sports lors de la période estivale», ajoute-t-elle.

Un beau cadeau

Le maire de Laval, Marc Demers, a réitéré sa joie d’accueillir une infrastructure de cette envergure sur son territoire. «Ce lieu rassembleur et unique où les jeunes pourront jouer douze mois par année aura une valeur significative sur leur qualité de vie. C’est un beau cadeau de 1,4 million $ que la famille Molson et la Fondation font à Laval. C’est un projet de 2 M$, car la Ville déboursera 600 000 $ pour l’aménagement des lieux», a soutenu le maire.

«Nous manquons de glace à Laval. D’ici deux ans, nous en aurons quatre supplémentaires, dont les trois de la Place Bell. Au-delà de ce cadeau, les fantômes du Forum de Montréal se déplaceront à Laval. Ce sera une grande fierté pour les jeunes de patiner sur la glace des Canadiens de Montréal. L’imaginaire des jeunes est touché par la force des Canadiens», poursuit-il.

Moderne

Dotée d’un système de réfrigération des plus modernes, cette glace est construite selon les normes d’une patinoire réglementaire de la LNH. La patinoire réfrigérée permettra d’accueillir les patineurs de la fin du mois de novembre à mi-mars.

Au cours des prochains mois, plus de 50 travailleurs installeront 15 000 mètres de tuyau de réfrigération, 11 tonnes d’acier et 250 mètres cubes de béton.

Si les heures d’utilisation ne sont pas encore déterminées, la patinoire sera ouverte sept jours sur sept. Un maximum de 200 personnes sera accepté. Toutefois, les personnes seront moins nombreuses si elles jouent au hockey.

Équipement gratuit

:La Fondation des Canadiens pour l’enfance fournit également une centaine de paires de patins, des bâtons et de l’équipement, pour que tous puissent en profiter. Benoit Collette, directeur du Service de la vie communautaire et de la culture, prévoit bonifié l’équipement pour les jeunes.

Ce dernier prévoit l’embauche de deux cols bleus. Ces derniers s’occuperont de déneiger et de l’entretien de cette patinoire. «Ce sera beaucoup de gestion pour le BML, mais nous avons l’habitude. Ce ne sera pas gérer comme les autres arénas. Toutefois, il y aura une grille horaire et nous rendrons disponible la patinoire pour les écoles du quartier», précise M. Collette.

M. Demers croit que l’équipe de Benoit Collette pourra relever avec brio ce nouveau défi. «Nos employés ont travaillé d’arrache-pied pour la glace du 50 e au centre de la nature et pour la fête du 50 e. Tout le monde a mis l’épaule à la roue. Son équipe a réalisé en un an, ce qui aurait dû en prendre sept.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page