Connectez-vous à nous
prison pénitencier Leclerc Laval

COVID-19

Début de la vaccination dans les pénitenciers

C’est demain, vendredi 8 janvier, que le Service correctionnel du Canada (SCC) compte entreprendre la vaccination des détenus âgés et médicalement vulnérables sous responsabilité fédérale contre la COVID-19.

Il s’agit d’une première phase de vaccination, selon les recommandations du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), notamment en matière de priorisation.

Les fournitures nécessaires pour administrer le vaccin de Moderna, y compris les seringues et tampons à l’alcool, proviendront de la réserve nationale de l’Agence de la santé publique du Canada.

Réaction syndicale

Pour sa part, le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) demeure inquiet, soutenant que de nombreuses questions restent sans réponse pour cette opération de vaccination dans les pénitenciers fédéraux.

Le SCC prévoit vacciner environ 600 détenus au cours de la première phase. Le Syndicat des agents correctionnels affirme que 1200 doses ont donc été envoyées dans diverses prisons fédérales, prévoyant vacciner les personnes détenues âgées dans un premier temps.

«Nous n’avons pas beaucoup de détails sur ce qui suivra, de continuer Jeff Wilkins, président national du Syndicat des agents correctionnels du Canada-CSN, par voie de communiqué. (…) Le personnel sera-t-il vacciné sur les lieux de travail? Le SCC vaccinera-t-il en priorité dans les établissements où il y a éclosion?»

Le syndicat se demande aussi si les agentes et agents correctionnels seront vaccinés avant les personnes détenues de moins de 70 ans.

C’est pourquoi UCCO-SACC-CSN exige que les agents correctionnels soient vaccinés sur leur lieu de travail le plus rapidement possible. «Nos membres travaillent actuellement dans des établissements qui ont été déclarés sites d’éclosion, et ils ne bénéficient pas de la protection du vaccin. Ils devraient être une priorité», de souligner Jeff Wilkins.

Devoir légal

De son côté, le Service correctionnel du Canada a rappelé qu’il est tenu de fournir des soins de santé essentiels aux détenus sous responsabilité fédérale aux termes de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition.

«Le SCC travaille en étroite collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et a commencé à recevoir des doses du vaccin de Moderna récemment approuvé par Santé Canada. Les employés du SCC sont vaccinés dans leur province ou territoire de résidence», ajoute l’organisme carcéral fédéral.

De plus, via communiqué, Anne Kelly, commissaire du Service correctionnel du Canada, a déclaré que:

«La santé et sécurité de nos employés, des détenus et du public sont une priorité absolue pour le Service correctionnel du Canada. Ce sont de très bonnes nouvelles, car nous savons que la vaccination est un moyen essentiel de limiter la propagation de la COVID-19. Nous continuerons de collaborer avec nos partenaires de la santé publique, les syndicats et les intervenants à la mise en place de mesures qui contribueront à tous nous prémunir contre cette pandémie.» (B.L.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page