Connectez-vous à nous

De la bande dessinée à même le trottoir

Actualités

De la bande dessinée à même le trottoir

INITIATIVE. Depuis quelques semaines, les habitués du parc Saint-Martin et des environs peuvent apprécier trois bandes dessinées sur le trottoir de la rue Favreau.

Commentaires

Réalisées dans le cadre du projet «Art public sur les trottoirs» par une vingtaine d’élèves du deuxième secondaire de l’école Saint-Martin, les oeuvres visent à sensibiliser la population aux impacts de l’utilisation de l’automobile à essence en solo et à découvrir ses alternatives.

Ces bandes dessinées devraient rester visibles au moins jusqu’à l’arrivée de la première neige.

Cet «Art public sur les trottoirs» est un projet interdisciplinaire débutant dans le cours de mathématiques. Grâce à différentes mises en situation, les élèves ont pu comparer les coûts monétaires, environnementaux et sociaux de l’utilisation de l’automobile à essence avec ceux de la voiture électrique et d’un cocktail transport incluant le transport en commun et l’autopartage.

Par la suite, les élèves étaient amenés à transférer les connaissances acquises et présenter leur point de vue en créant leur propre bande dessinée. Ils ont reçu les conseils du bédéiste professionnel Michel Grant. Les trois meilleures créations, sélectionnées d’un commun accord entre le bédéiste et l’enseignante en arts plastiques, ont été retenues pour être transposées en grand format à l’extérieur.

Cette première édition est une initiative de la Fondation Monique-Fitz-Back qui a pour mission de promouvoir l’éducation relative à l’environnement et un milieu sain dans une perspective de développement durable. Depuis sa création, en 2006, plus de 40 000 jeunes de 550 établissements ont été ainsi sensibilisés au développement durable.

Parmi les 22 inscriptions reçues par la Fondation, 6 écoles de 4 régions ont été sélectionnées.

Réalisées dans le cadre du projet «Art public sur les trottoirs» par une vingtaine d’élèves du deuxième secondaire de l’école Saint-Martin, les oeuvres visent à sensibiliser la population aux impacts de l’utilisation de l’automobile à essence en solo et à découvrir ses alternatives.

Ces bandes dessinées devraient rester visibles au moins jusqu’à l’arrivée de la première neige.

Cet «Art public sur les trottoirs» est un projet interdisciplinaire débutant dans le cours de mathématiques. Grâce à différentes mises en situation, les élèves ont pu comparer les coûts monétaires, environnementaux et sociaux de l’utilisation de l’automobile à essence avec ceux de la voiture électrique et d’un cocktail transport incluant le transport en commun et l’autopartage.

Par la suite, les élèves étaient amenés à transférer les connaissances acquises et présenter leur point de vue en créant leur propre bande dessinée. Ils ont reçu les conseils du bédéiste professionnel Michel Grant. Les trois meilleures créations, sélectionnées d’un commun accord entre le bédéiste et l’enseignante en arts plastiques, ont été retenues pour être transposées en grand format à l’extérieur.

Cette première édition est une initiative de la Fondation Monique-Fitz-Back qui a pour mission de promouvoir l’éducation relative à l’environnement et un milieu sain dans une perspective de développement durable. Depuis sa création, en 2006, plus de 40 000 jeunes de 550 établissements ont été ainsi sensibilisés au développement durable.

Parmi les 22 inscriptions reçues par la Fondation, 6 écoles de 4 régions ont été sélectionnées.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page