Connectez-vous à nous

David contre Goliath

Sports

David contre Goliath

Concédant pas moins de 11 pouces à son rival, Yoni Sherbatov entend livrer un combat d’arts martiaux mixtes (AMM) mémorable, en sous-carte du gala Pascal-Bossé, présenté à la Place Bell, le 29 juin.

Commentaires

Sherbatov, 5 pieds 2 pouces, se présentera sur le ring pour affronter Trevor Ward, un Américain de 6 pieds 1 pouce, dans un combat de trois rounds chez les poids mouche.

À première vue, ce combat peut sembler inégal; cependant, le Lavallois de 30 ans en a vu d’autres.

«Je me suis presque toujours battu contre des combattants plus grands que moi, raconte Sherbatov. Affronter quelqu’un de 6 pieds 1 sera assurément spécial, mais je serai bien préparé.»

À cet égard, le combattant d’origine russe souligne qu’il a choisi un partenaire d’entraînement avec un physique similaire à celui de Ward.

Fort d’une fiche de 7-1-1, 4 K.-O. et une soumission, Sherbatov sait qu’il devra se tenir proche de son adversaire tout au long du combat s’il désire l’emporter.

«Je sais qu’il (Ward) voudra garder une bonne distance, estime-t-il. De mon côté j’aurai intérêt à entrer dans sa bulle, travailler dans les bons angles pour aller vers ses jambes et l’amener au sol. C’est mon plan de match.»

Originaire de l’Illinois, Trevor Ward montre une fiche de 6-4-0, 2 K.-O. et 3 soumissions.

Affronter François Pratte… en boxe?

Yoni Sherbatov aime les arts martiaux mixtes. Participant de la 24e saison de la série The Ultimate Fighter (TUF) de l’UFC, il a passé la majorité de sa carrière à se battre dans ce sport où il est considéré comme le 31e meilleur combattant de la catégorie des mouches.

Néanmoins, l’idée de délaisser quelque peu les AMM pour se consacrer à la boxe le travaille.

«J’ai toujours aimé boxer, affirme Sherbatov. C’est un des aspects des AMM que je maîtrise bien et j’aimerais, dans un avenir rapproché, me frotter à François Pratte.»

Pratte, un Trifluvien de 27 ans, vient de remporter un septième combat en autant de duels face à Eric Taylor, en marge du combat Kean-Braidwood. «J’aimerais lui donner un peu d’opposition dans sa catégorie», soutient Sherbatov.

Le Lavallois a remporté ses deux combats de boxe en carrière, les deux disputés en 2016 au Casino de Montréal.            

Sherbatov, 5 pieds 2 pouces, se présentera sur le ring pour affronter Trevor Ward, un Américain de 6 pieds 1 pouce, dans un combat de trois rounds chez les poids mouche.

À première vue, ce combat peut sembler inégal; cependant, le Lavallois de 30 ans en a vu d’autres.

«Je me suis presque toujours battu contre des combattants plus grands que moi, raconte Sherbatov. Affronter quelqu’un de 6 pieds 1 sera assurément spécial, mais je serai bien préparé.»

À cet égard, le combattant d’origine russe souligne qu’il a choisi un partenaire d’entraînement avec un physique similaire à celui de Ward.

Fort d’une fiche de 7-1-1, 4 K.-O. et une soumission, Sherbatov sait qu’il devra se tenir proche de son adversaire tout au long du combat s’il désire l’emporter.

«Je sais qu’il (Ward) voudra garder une bonne distance, estime-t-il. De mon côté j’aurai intérêt à entrer dans sa bulle, travailler dans les bons angles pour aller vers ses jambes et l’amener au sol. C’est mon plan de match.»

Originaire de l’Illinois, Trevor Ward montre une fiche de 6-4-0, 2 K.-O. et 3 soumissions.

Affronter François Pratte… en boxe?

Yoni Sherbatov aime les arts martiaux mixtes. Participant de la 24e saison de la série The Ultimate Fighter (TUF) de l’UFC, il a passé la majorité de sa carrière à se battre dans ce sport où il est considéré comme le 31e meilleur combattant de la catégorie des mouches.

Néanmoins, l’idée de délaisser quelque peu les AMM pour se consacrer à la boxe le travaille.

«J’ai toujours aimé boxer, affirme Sherbatov. C’est un des aspects des AMM que je maîtrise bien et j’aimerais, dans un avenir rapproché, me frotter à François Pratte.»

Pratte, un Trifluvien de 27 ans, vient de remporter un septième combat en autant de duels face à Eric Taylor, en marge du combat Kean-Braidwood. «J’aimerais lui donner un peu d’opposition dans sa catégorie», soutient Sherbatov.

Le Lavallois a remporté ses deux combats de boxe en carrière, les deux disputés en 2016 au Casino de Montréal.

Commentaires

Journaliste sportif , Nicolas.dupont@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page