Connectez-vous à nous

COVID-19

COVID-19: près de 9000 dépistages en 7 jours à Laval

Avec un record hebdomadaire de 8810 tests pour la COVID-19 effectués du 15 au 21 décembre, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a intensifié plus encore son dépistage avant de débuter les vaccinations sur son territoire.

Sur une base hebdomadaire, ce sont 2159 tests de plus qu’il y a deux semaines, ainsi que 758 de plus par rapport à la semaine précédente.

«Nous avons, dans certains cas, doublé le nombre de dépistage quotidien, de confier Judith Goudreau, porte-parole du CISSS de Laval. À l’approche des Fêtes, nous demandons à la population de maintenir leur vigilance et poursuivre leurs efforts pour limiter les risques de propagation de la COVID-19. Il faut donc continuer de se protéger en respectant les mesures de distanciation sociale, en portant le masque ou le couvre visage et en se lavant les mains régulièrement.»

Les 15 et 21 décembre ont été les journées les plus occupées avec respectivement 1331 et 1485 tests effectués.

À l’inverse, le samedi 19 décembre a été la journée avec le total le plus faible, soit 1147 tests.

Depuis hier

En 24 heures, la région compte 210 autres personnes testées positives à la COVID-19 pour un total de 14 937 cas validés à ce jour, dont 1543 demeurent actifs, soit 75 de plus qu’hier.

Les hospitalisations connaissent une légère hausse de deux patients pour un total de 46 personnes alitées en raison du coronavirus, dont 11 demeurent aux soins intensifs.

Par chance, 2 des 40 employés du CISSS de Laval qui étaient absents de leur poste sont de retour au travail.

Depuis deux semaines

Ces 14 derniers jours, Chomedey demeure le secteur le plus lourdement affecté par cette deuxième vague de COVID0-19, connaissant le plus haut taux de contamination lavallois avec 668 cas par 100 000 habitants, en raison d’une hausse de 628 cas validés durant cette séquence.

Le bilan y est de 3580 tests positifs depuis le 18 mars, soit un taux de 3807 cas par 100 000 habitants.

La COVID-19 a aussi progressé significativement durant cette séquence de deux semaines dans l’est de Laval.

Le secteur 1 formé par Duvernay, Saint-Vincent-de-Paul et Saint-François compte dorénavant 2645 personnes testées positives, avec un taux de 595 cas par 100 000 habitants et 372 nouveaux patients depuis 14 jours. Le ratio global y est de 4227 cas par 100 000 habitants jusqu’ici.

La situation a changé drastiquement dans Fabreville-Est et Sainte-Rose qui dressent maintenant un bilan de 2204 citoyens affectés, soit 2937 cas par 100 000 habitants, après avoir recensé 385 nouvelles personnes testées positives en 2 semaines, une proportion de 513 cas par 100 000 habitants.

Autres secteurs

De leur côté, les quartiers Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Les Îles-Laval et Fabreville-Ouest, soit le secteur 4, ajoutent 320 cas supplémentaires en 14 jours, pour un taux de 466 cas par 100 000 habitants.

Le cumulatif y est de 2204 personnes infectées, soit 3210 cas par 100 000 habitants.

Les quartiers Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides suivent parmi les moins touchés de cette séquence, avec 359 gens supplémentaires atteints du coronavirus (451 cas par 100 000 habitants).

Le secteur 2 porte donc son total de cas à 2491 depuis mars, soit 3131 cas confirmés par 100 000 habitants.

Le secteur comprenant Vimont et Auteuil est celui s’en tirant le mieux pendant cette période, le CISSS de Laval y enregistrant 276 personnes de plus atteintes par la COVID-19 (439 cas par 100 000 habitants), portant ce bilan à 1757 cas validés, soit un ratio équivalant à 2794 cas par 100 000 habitants.

Méthodologie

Ces données ont été rendues publiques dans l’avant-midi du mercredi 23 décembre par la Direction de santé publique de Laval.

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, ces chiffres par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS de Laval essaye encore de déterminer le foyer de 56 personnes ayant été affectées par le virus.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page