Connectez-vous à nous

La Course des pompiers gagne en popularité

lidl opening times today

Défi sportif

La Course des pompiers gagne en popularité

C’est sous la pluie que s’est conclue la 8e Grande fête des pompiers, organisée au Centropolis, où plus de 6200 personnes ont parcouru les routes de l’île Jésus, une augmentation de 20 % par rapport à l’an dernier selon les estimations de la Fondation des pompiers.

Pour la journée du 2 juin, les participants avaient le choix entre six distances allant du kilomètre au marathon. Une course de nuit a aussi eu lieu, le 31 mai, avec la tenue du 2 km Flammèche et 5 km Flamme.

La mauvaise température n’a pas refroidi les ardeurs des coureurs et citoyens qui se sont déplacés en grand nombre selon les dires de la chargée de projet à la Fondation des pompiers, Marie-Josée Chalifour.

«On pensait que beaucoup d’entre eux n’allaient pas se présenter, [surtout] pour les coureurs, admet-elle. [Finalement,] c’est à peine 10 % des participants qui ne sont pas venus.»

Le montant total amassé et qui sera donné à la Fondation des pompiers est inconnu pour l’instant, mais il s’élever au-delà des 47 000$ récoltés l’an dernier.

«Nous visons plus de 50 000$», précise Marie-Josée Chalifour.

«Quand on va atteindre les 10 000 coureurs, on va sauter partout. C’est un bel événement avec des gens de tous âges.»

– André Godbout, vice-président de la Fondation des pompiers

Lavallois en tête

Le 42.2 km a été remporté par le Lavallois Manuel Cabral avec un temps de 2 heures 48 minutes, soit 7 minutes devant son plus proche poursuivant.

«Je suis assez satisfait, mentionne-t-il d’entrée de jeu. Lorsque j’ai franchi le cap du demi-marathon, il n’y avait personne derrière moi. J’ai bien géré mon temps.»

Manuel Cabral est un habitué de l’événement, lui qui en était à sa troisième participation. Grâce à ce résultat, le résident de Sainte-Dorothée obtient son billet pour le marathon de Boston prévu en avril 2020. «Ce sera ma 10<+>e<+> participation de suite», soutient celui qui habite Laval depuis 13 ans.

Depuis l’an dernier, les marathoniens prenant part à l’événement lavallois peuvent obtenir un laissez-passer pour Boston, un ajout qui démontre la notoriété grandissante de la compétition selon les organisateurs.

Activités

Au-delà des courses, le Centropolis était rempli d’activités pour tous. D’anciens camions de pompiers et ceux des Forces canadiennes étaient disponibles pour le public.

Le défi 24 heures, où 60 pompiers répartis en 6 équipes montent et descendent les 120 marches de la structure métallique placée à l’arrivée, était de retour pour une cinquième année.

Amorcé le 1er juin à 14h, les équipes de pompiers se sont relayées chaque heure jusqu’à la clôture de la Grande fête le lendemain.

«On voulait faire quelque chose comme il se fait annuellement au Mont-Tremblant, explique le pompier lavallois Julien Bellavance, qui est aussi l’organisateur de ce défi. Pour pouvoir participer, les équipes doivent amasser 500$.»

L’an dernier, ce défi a permis de remettre 13 000$ à la Fondation des pompiers.

Commentaires

Journaliste aux sports et à la technologie, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Défi sportif

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page