Connectez-vous à nous

Coup de cœur du public au Festival international de la chanson de Granby

Actualités

Coup de cœur du public au Festival international de la chanson de Granby

RECONNAISSANCE. Un band lavallois s’est illustré lors de la 49e édition du Festival international de la chanson de Granby, méritant le prix Coup de cœur du public parmi les 24 demi-finalistes.

Commentaires

Lauréat du prix Yves-Gagnon et de la bourse de 1000 $ qui l’accompagne, le groupe Escabo s’est ainsi frayé un chemin jusqu’à la grande finale, le 25 août, où ses quatre membres ont rejoint les quatre auteurs-compositeurs-interprètes triés sur le volet par le jury du festival.

«Toucher les gens, c’est ce pourquoi on fait de la musique, a commenté le chanteur et porte-parole du groupe, Guillaume Cauvain, visiblement ému par cette marque de reconnaissance. On fait ça pour le public. C’est la plus belle des récompenses.»

Du même souffle, il ajoute que d’être ainsi «plébiscité par un public de connaisseurs» leur confère «une légitimité» en plus de donner «des ailes et l’envie d’aller plus loin».

Jeune projet

Portés par cette vague, les membres d’Escabo, qui ont eu la chance de se faire voir et entendre par une centaine de professionnels de l’industrie, se consacreront ces prochains mois à l’enregistrement d’un mini-album de six titres.

«C’est juste exceptionnel, lâche le leader du groupe, insistant sur le fait que le band s’est formé il y a à peine 18 mois. On est un jeune projet.»

Le bassiste Philippe Montreuil a fait la connaissance du guitariste Hugues Tremblay, du batteur Philippe Deslauriers et du chanteur Guillaume Cauvain à l’hiver 2016, une semaine avant les auditions pour MusiQualité, un concours visant la relève dans la région de Lanaudière.

«À la finale en mai au Théâtre du Vieux-Terrebonne, on a remporté le prix Coup de cœur de la SODAM [Société de développement et d’animation de Mascouche]. Ç’a validé le choix du bassiste», note sur un ton amusé le chanteur d’origine française.

Les jeunes trentenaires, qui donnent dans le pop folk, ont ensuite réussi à se qualifier pour les auditions du Festival international de la chanson de Granby au printemps de la même année, sans toutefois être sélectionnés pour les demi-finales.

Ils se sont repris de belle façon à l’automne 2016 en étant retenus pour le concours Ma première Place des Arts, qui soutient le talent émergent de la chanson francophone actuelle, atteignant même la finale.

Fort de la visibilité obtenue le mois dernier à Granby, des retombées à venir et de l’irrésistible élan que le public leur a donné, le groupe lavallois est aujourd’hui plus déterminé que jamais à vivre de sa musique.

Lauréat du prix Yves-Gagnon et de la bourse de 1000 $ qui l’accompagne, le groupe Escabo s’est ainsi frayé un chemin jusqu’à la grande finale, le 25 août, où ses quatre membres ont rejoint les quatre auteurs-compositeurs-interprètes triés sur le volet par le jury du festival.

«Toucher les gens, c’est ce pourquoi on fait de la musique, a commenté le chanteur et porte-parole du groupe, Guillaume Cauvain, visiblement ému par cette marque de reconnaissance. On fait ça pour le public. C’est la plus belle des récompenses.»

Du même souffle, il ajoute que d’être ainsi «plébiscité par un public de connaisseurs» leur confère «une légitimité» en plus de donner «des ailes et l’envie d’aller plus loin».

Jeune projet

Portés par cette vague, les membres d’Escabo, qui ont eu la chance de se faire voir et entendre par une centaine de professionnels de l’industrie, se consacreront ces prochains mois à l’enregistrement d’un mini-album de six titres.

«C’est juste exceptionnel, lâche le leader du groupe, insistant sur le fait que le band s’est formé il y a à peine 18 mois. On est un jeune projet.»

Le bassiste Philippe Montreuil a fait la connaissance du guitariste Hugues Tremblay, du batteur Philippe Deslauriers et du chanteur Guillaume Cauvain à l’hiver 2016, une semaine avant les auditions pour MusiQualité, un concours visant la relève dans la région de Lanaudière.

«À la finale en mai au Théâtre du Vieux-Terrebonne, on a remporté le prix Coup de cœur de la SODAM [Société de développement et d’animation de Mascouche]. Ç’a validé le choix du bassiste», note sur un ton amusé le chanteur d’origine française.

Les jeunes trentenaires, qui donnent dans le pop folk, ont ensuite réussi à se qualifier pour les auditions du Festival international de la chanson de Granby au printemps de la même année, sans toutefois être sélectionnés pour les demi-finales.

Ils se sont repris de belle façon à l’automne 2016 en étant retenus pour le concours Ma première Place des Arts, qui soutient le talent émergent de la chanson francophone actuelle, atteignant même la finale.

Fort de la visibilité obtenue le mois dernier à Granby, des retombées à venir et de l’irrésistible élan que le public leur a donné, le groupe lavallois est aujourd’hui plus déterminé que jamais à vivre de sa musique.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page