Connectez-vous à nous

Costumes, défilé et bonbons sur le boulevard Cartier

Actualités

Costumes, défilé et bonbons sur le boulevard Cartier

SOCIÉTÉ. Les enfants pourront débuter leur récolte de bonbons un peu plus tôt qu’à l’habitude dans le secteur de Laval-des-Rapides, alors qu’une grande fête de l’Halloween se déroulera sur le boulevard Cartier Ouest, l’après-midi du 31 octobre.

Commentaires

Les participants, petits et grands, se rassembleront à La Parentèle de Laval, avenue Léo-Lacombe, dès 13h, pour y visiter le couloir de l’horreur et manger une soupe. Un sac souvenir sera également remis aux 500 premiers enfants. Par la suite, ils prendront la direction du stationnement du IGA St-Denis, sur le boulevard Cartier Ouest, le point de départ d’un défilé qui mènera le groupe jusqu’à la rue Dussault.

En tête de parade, des membres de l’école de danse La Maison Reflet, qui reproduiront la chorégraphie du fameux Thriller, de Michael Jackson.

Sur l’artère, 47 commerçants ont accepté de donner des friandises, rapporte Pierre Anthian, conseiller indépendant de Laval-des-Rapides, l’instigateur du projet. «Quand je leur ai exposé l’idée, ils voulaient tous aider. Ils seront alimentés en bonbons grâce au IGA St-Denis et au Metro Dépatie, qui ont accepté de nous donner les confiseries invendues le 31 au matin», se réjouit l’élu, ajoutant que la revitalisation du boulevard Cartier faisait partie de ses promesses électorales.

Faire connaître la tradition

À travers cet événement, La Parentèle de Laval veut faire connaître l’Halloween aux familles immigrantes du quartier et des secteurs avoisinants, puisque cette tradition de l’horreur et de sucreries n’existe pas dans plusieurs pays.

«Un Colombien nous a déjà demandé pourquoi nous avions autant de sang dans le local, explique Maxime Savard, adjoint à la direction à La Parentèle. On constate aussi que l’Halloween est un peu en perte de vitesse ces dernières années, alors c’est comme un renouveau et ça permettra également aux citoyens de découvrir les commerces du quartier.»

Costumes demandés

Afin de permettre à tous de bénéficier de la fête, le regroupement invite la population à faire don de costumes, qui seront prêtés aux enfants. La Parentèle en possède déjà plus d’une vingtaine, mais on veut s’assurer de bien répondre à la demande.

«Ça peut être aussi des costumes pour adultes. On va faire de la publicité en distribuant des dépliants dans les nombreuses écoles du quartier», souligne M. Savard, ajoutant que chaque prêt vient avec un dépôt de 5 $.

Pour ceux qui désirent faire don d’un costume, on peut s’informer auprès de La Parentèle en téléphonant au 450 662-9835.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page