Connectez-vous à nous
Le corps retrouvé pourrait être celui d’un homme suspecté du 14e féminicide déploré au Québec depuis janvier. (Photo gracieuseté - GoogleMaps)

Faits divers

Corps repêché au barrage d’Hydro toujours non identifié

Le bureau du Coroner tente toujours d’identifier la dépouille d’un homme repêché dans l’un des bassins de rétention de la Centrale d’Hydro-Québec située sur la rivière des Prairies, le mercredi 28 juillet, en matinée.

Jusqu’ici, les analyses des enquêteurs rattachés au dossier laissent envisager qu’il s’agirait de l’auteur d’un homicide s’étant déroulé sur l’île de Montréal.

Hier matin, c’est vers 8h30 que des employés ont repéré un corps inanimé dans l’une des fosses du barrage que l’on peut apercevoir entre les autoroutes 19 et 125.

Quelque 30 minutes plus tard, les policiers et pompiers de Laval sont arrivés sur les lieux et ont repêché la dépouille. À ce moment, des éléments laissaient croire qu’il pouvait s’agir d’un individu âgé de 30 ans et suspecté pour le 13e homicide à s’être produit sur le territoire montréalais.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a donc été aussitôt contacté, avant d’y dépêcher ses enquêteurs des crimes majeurs chargés de l’affaire.

Rappelons que le 19 juillet, vers 17h, le 911 a été contacté alors qu’on rapportait qu’une femme de 32 ans se trouvait inconsciente dans un logement du quartier Parc-Extension.

Sur place, les agents du SPVM ont découvert la victime inanimée avec des blessures au haut du corps. La mort a été constatée sur place et suffisamment d’indices pointaient vers un nouveau meurtre survenu dans un cadre conjugal à Montréal, le 14e féminicide perpétré depuis le début de l’année au Québec.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page