Connectez-vous à nous
Cas Covid-19 Laval 7 mai 2021
Des 591 personnes malades de la COVID-19 actuellement à Laval, 30 sont hospitalisées, dont 17 aux soins intensifs. (Photo 2M.Media – Denis Gauvin/David Vaillancourt)

COVID-19

Coronavirus: baisse des hospitalisations et cas actifs depuis hier à Laval

En date du vendredi 7 mai, Laval cumule 30 192 cas déclarés de COVID-19, représentant un taux de contamination de 6761 cas par tranche de 100 000 habitants, tous secteurs confondus.

La région a ajouté 55 personnes supplémentaires atteintes du coronavirus en 24 heures, dont 591 sont des cas actifs, soit 19 de moins que la veille, équivalant à un ratio de 132 cas actifs par 100 000 habitants.

Autre nouvelle encourageante, Laval ne déplore aucun nouveau décès depuis hier, pour un total de 903 pertes de vie reliées au coronavirus à ce jour.

Également, 28 698 citoyennes et citoyens se sont rétablis de la COVID-19 depuis mars 2020, dont 74 ces 24 dernières heures.

Cas Covid-19 Laval 7 mai 2021

En ce moment, 68 employés du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval sont absents du travail en raison du coronavirus. (Photo 2M.Media – Denis Gauvin/David Vaillancourt)

Tour de l’île Jésus

Cette semaine, la situation s’est surtout envenimée aux extrémités est et ouest de l’île Jésus.

Duvernay, Saint-Vincent-de-Paul et Saint-François connaissent de nouveau une augmentation de leurs cas autant confirmés qu’actifs, avec dorénavant 4712 personnes testées positives (14 nouveaux cas en 24 heures), soit un ratio de 7473 cas par 100 000 habitants.

Le secteur 1 compte 99 cas actifs en ce vendredi 7 mai, une hausse de 7 depuis hier, soit un taux de 157 cas actifs par 100 000 habitants.

À Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Les Îles-Laval et Fabreville-Ouest, l’augmentation de cas validés est moindre. On y dénombre désormais 4343 personnes infectées à la COVID-19 (11 de plus depuis hier), soit 6280 cas par 100 000 habitants depuis mars 2020.

En ce moment, ce secteur recense 88 cas actifs, soit 4 de plus qu’hier, équivalant à un ratio de 127 cas actifs par 100 000 habitants.

À l’opposé, c’est dans Vimont et Auteuil qu’on a connu une nette amélioration du portrait pandémique en sol lavallois, alors que seulement 3 tests positifs se sont ajoutés depuis hier, atteignant ainsi un bilan de 3760 cas confirmés de COVID-19 à ce jour, soit une proportion de 5950 cas par 100 000 habitants.

Les cas actifs y sont en forte diminution depuis hier, avec un total de 71 pour l’instant (- 14 en 24 heures), équivalant à un taux de 112 cas actifs par 100 000 habitants.

Autres quartiers

Pendant ce temps, ça s’améliore aussi dans Chomedey qui recense 7708 cas validés (17 de plus qu’hier), un ratio de gens testés positifs qui a augmenté de 8090 cas par 100 000 habitants.

En ce moment, 171 (- 6 en 24 heures) personnes y combattent le coronavirus, soit une proportion de 179 cas actifs par 100 000 habitants.

Dans Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides, on atteint les 5183 tests positifs (5 supplémentaires depuis hier) à ce jour, soit 6459 cas par 100 000 habitants.

De plus, le secteur 2 compte 77 cas actifs, en baisse de 3 depuis 24 heures, pour un taux de 96 cas actifs par 100 000 habitants.

Finalement, Fabreville-Est et Sainte-Rose enregistrent maintenant un bilan de 4441 citoyens affectés (4 autres cas en 24 heures), soit 5871 cas par 100 000 habitants.

Ces quartiers enregistrent 83 cas actifs aujourd’hui, une diminution de 2 cas actifs par rapport à la veille, pointant ainsi un ratio de 110 cas actifs par 100 000 habitants.

Mode de calcul

Ces données sont rendues disponibles par la Direction de santé publique de Laval.

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, ces chiffres par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Également, les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 45 cas, dont deux sont toujours actifs jusqu’ici.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page